Please select your page

Rechercher dans le site


Colloque de Belfort 2011 : résumés et abstracts

Nadia CAPUZZO-DERKOVIC

De la zone industrielle aux logements : projet de reconversion urbaine à Genève

Le Projet Praille-Acacias-Vernets (PAV) est un projet de reconversion urbaine d’un site industriel encore en activité et dont les enjeux dépassent ceux d’un simple projet d’urbanisation d’une des zones périphériques de la ville de Genève. Cet article veut dévoiler quelques unes des problématiques sociales qu’un tel projet soulève. Les spécificités du PAV et les particularités du site seront présentées avant d’aborder la notion de centralité, mise en avant dans les documents promotionnels édités par le Département des constructions et des technologies de l’Information (DCTI) du Canton de Genève, et son impact sur le processus d’appropriation de l’espace urbain dans le quartier. Au-delà de la politique de conservation de bâtiments témoignant du développement industriel genevois des années 1950 et 1960, il s’agira de questionner ce qui fait mémoire aujourd’hui et ce qui ancre territorialement l’identité: les pierres ou les usages du lieu?  Dans ce contexte projectif, les pistes de réflexion soulevées dans cet article ne se basent donc pas sur des observations réalisées pendant ou après la réalisation d’un tel projet mais en amont.

From industrial estate to housing, urban reconversion in Geneva

The PAV project (projet Praille-Acacias-Vernets) in Geneva is a project for the urban reconversion of an industrial estate which is still in activity, and where the issues go beyond the simple urbanisation of one of the peripheral areas of the city. This contribution sets out to reveal some of the social issues to which the project has drawn attention. The specificities of the PAV industrial estate and the particular features of the site are first presented in order to approach the key notion of centrality, put forward by the promotional documents edited by the DCTI (Département des constructions et des technologies de l'information, department of construction and information technology) of the Canton of Geneva. This notion of centrality has an impact on the way urban space is appropriated within the neighbourhood. Beyond a policy for conserving buildings which bear witness to Geneva's industrial development during the 1950s and 1960s, the question is what constitutes the memory of the place today and what underlies its identity: buildings or usages? In this context, the lines of enquiry raised by our contribution emerge not during the project and its realisation or afterwards, but prior to its implementation.