Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

Usine Gayet-Glaudel – Craponne

Détails:

  • Rue: 104 rue Joachim Gladel
  • Code Postal: 69290
  • Ville: Craponne
  • Département: 69 - Rhône
  • Région: Rhône-Alpes
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Usine de matériel électroménager
  • Date d'origine: 1902
  • Utilisation actuelle 1: Musée
  • Date de reconversion: 2004
  • Personnes et institutions associées au passé industriel: Louis Gayet ; Joseph Gladel (industriels)
  • Porteur du projet de reconversion: Association Le Groupe de Recherche et d’Étude sur l’Histoire de Craponne
  • Protection: Édifice non protégé
  • Code INSEE: 69069

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

Le musée est situé dans l'ancienne usine de Gladel Joseph, fabricant de machine à laver de 1902 à 1991. C'est donc en 1902 que Craponne voit naître les débuts de l'industrie mécanique à l'usage de la blanchisserie, avec la création de l'entreprise Gayet. Louis Gayet s'associe avec le tonnelier de la cité, François Boirivent. Ensemble, ils créent ainsi leur première machine en 1910. La machine est en bois et fonctionne par l'intermédiaire de courroies entraînées par un moteur électrique. Puis Louis Gayet se lance dans la fabrication de tambours à laver en bois de toutes dimensions ainsi que dans la vente d'essoreuses, de chaudières et de moteurs électriques comme en témoigne une facture de 1909. En 1912, Joseph Gladel entre dans la société qui devient Gayet-Glaudel en 1926 suite à son mariage avec la fille de Louis Gayet. À cette même date, l'entreprise commercialise ses premières machines à tambour américain. En 1930, Joseph Gladel prend la direction avec 25 ouvriers. Par la suite, elle fabrique et exporte aussi des essoreuses, des calandres et des nouveaux modèles de machines à laver. Cette usine voit son apogée dans les années 1950. C'est ainsi qu'apparaît La Triomphe qui sera exportée en URSS et au Canada. L'usine continue son développement puis les locaux devenant exigus, celle-ci s'installe à Brindas pour fermer définitivement ses portes en 1995.

Sources et documentation

http://www.grehc.fr/Creation-du-musee-de-la.html

http://www.culture.fr/sections/regions/rhone_alpes/organisme/JEP-ORGS162432

Revue L'Archéologie Industrielle en France, n° 50, juin 2007, p. 52-57

Description:

Le musée a été créé par une association : Le Groupe de Recherche et d’Étude sur l’Histoire de Craponne est une association de loi 1901. L’association a pour but de faire connaître l’histoire de Craponne, de mettre en valeur le patrimoine de la commune et en particulier celui de la blanchisserie (Craponne ayant été capitale des blanchisseurs de 1850 à 1970) et de créer des animations culturelles. Elle a ouvert en 1992 un atelier de blanchisseur qui est devenu un véritable musée en avril 2001. Elle organise des événements culturels importants, dont un salon annuel des collectionneurs toujours accompagné d’une exposition originale. Le Musée de la blanchisserie de Craponne présente tout ce qui touche au blanchissage, activité traditionnelle de cette petite ville de l’ouest lyonnais qui compte aujourd’hui environ six mille habitants : le matériel d’amidonnage, de lissage, de repassage – dont une collection de fers à repasser, à glacer, à tuyauter -, des cadres à rideaux, les machines à empeser, à marquer le linge, mais aussi des poêles à coke, des diables ainsi qu’une collection de savons et de vêtements d’antan.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

754 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


no-image
 

Reconversion

Usines des Etablissements Japy Frères et Compagnie, dites usines de la Fesc...

La réhabilitation du site de La Feschotte, en 1995, engagée par le district urbain du pays de Montbéliard et l'entreprise Cristel, locataire des murs, s'est fai...

13 juin 2012

753 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Technopôle de Belfort – Belfort

Le site, converti en pépinière d'entreprises, s'appelle désormais Technopôle. Deux ateliers, un laboratoire et un bureau construits par Bull ont été rasés et la...

13 juin 2012

792 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Centre européen de technologie médicale General Electric – Buc

13 juin 2012

1109 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.