Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

Usine électrique

Détails:

  • Rue: 132 quai des Jemmapes
  • Code Postal: 75010
  • Ville: Paris
  • Département: 75 - Paris
  • Région: Ile-de-France
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Usine génératrice d'énergie
  • Date d'origine: 1895
  • Utilisation actuelle 1: Bureaux
  • Personnes et institutions associées au passé industriel: Paul Friesé (architecte)
  • Porteur du projet de reconversion: Société Clairefontaine
  • Protection: Inscrit MH le 5 août 1992
  • Code INSEE: 75110

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

L'usine, construite par l'architecte Paul Friesé en 1895 pour la Compagnie parisienne de l'air comprimé, ne correspond qu'à la moitié d'un vaste projet original, resté inchevé. Seuls furent construits le bâtiment d'administration en façade et le bâtiment de production, perpendiculaire au quai. L'exiguité du terrain posait de nombreux problèmes pour l'aménagement de l'usine, auxquels l'architecte répondit par une organisation verticale de la production : il superposa audacieusement les chaudières et salle des générateurs et aménagea les combles en silos à charbon et réservoirs d'eau. L'impression d'unité est donnée par les matériaux et leur mise en oeuvre, bossage continu du soubassement et modénature de briques polychromes, tandis que l'ordonnancement classique des fenêtres de l'immeuble de bureaux se différencie du grand pan de fer vitré de son voisin. En combinant exigences techniques et recherche esthétique, Paul Friéséa réussi un bon exemple de rationalisme constructif. L'usine reçut une médaille d'or à l'exposition de 1900.

Notice Mérimée

PA00086522

Sources et documentation

SIMON Philippe, Architectures, Réhabilitations et reconversions à Paris, Paris, Éditions du Pavillon de l'Arsenal, 1997, p. 20

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr

LABORDE Marie-Fançoise, Architecture industrielle, Paris & alentours, Paris, Parigramme, 2003, p. 38

Description:

Sa situation intra-muros et les progrès de l’industrie électrique sonnèrent son déclin après le Première Guerre mondiale. Cette usine a abrité tour à tour un dépôt de presse, une usine de vêtements, un atelier de meubles, avant de devenir la propriété de la société Clairefontaine.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

911 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


aristide
 

Bibliographie

Aristide Bergès: Une vie d’innovateur

Aristide Bergès est une figure industrielle marquante des Alpes françaises. Témoin de la création et de l'évolution du métier d'ingénieur il est un pionnier de ...

23 décembre 2013

2246 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Sous-station électrique Losserand – Paris

Conscients de l'intérêt de l'ouvrage, les services de la ville de Paris ont comblé la lacune par une instruction pointilleuse du permis de construire présenté à...

13 juin 2012

1103 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Sous-station électrique La Motte-Picquet – Paris

Aujourd'hui, pour produire la même énergie, les machines n'occupent plus qu'une place réduite de plus de deux tiers. Il était alors possible d'utiliser ces espa...

13 juin 2012

988 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.