Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

Usine du Moulin David – Divonne-Les-Bains

Détails:

  • Code Postal: 1220
  • Ville: Divonne les Bains
  • Département: 01 - Ain
  • Région: Rhône-Alpes
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Centrale hydroélectrique
  • Date d'origine: 1887
  • Utilisation actuelle 1: Musée
  • Date de reconversion: 2001
  • Porteur du projet de reconversion: Association Divonnelectro
  • Protection: Édifice non protégé
  • Code INSEE: 1143

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

La petite usine électrique de Divonne, installée dans un bâtiment aux allures de ferme jurassienne remontant aux années 1850, illustre les premières installations des autoproducteurs et le caractère luxueux des usages de l'électricité à la fin du XIXème siècle. En effet, depuis 1887, la centrale a fourni l'électricité aux thermes, hôtels, casino et théâtre de la cité gessienne. Elle a cessé de la faire à titre principal au début des années 1960, mais a continué jusqu'en 1993 à titre de secours.

Commentaires

Il pourrait s'agir de la plus ancienne usine électrique de France en état de fonctionnement.

Sources et documentation

http://www.moulinsdefrance.org/france/rhone_alpes/m_01_07.htm

http://www.divonnelectro.net/

Revue L'Archéologie Industrielle en France, n° 52, juin 2008, p. 17

Description:

Redécouverte à la fin de l’année 2001 par Georges Leskens, elle fait depuis l’objet d’une action de restauration menée en concertation avec la municipalité par Divonnelectro, une association loi 1901 fondée par des anciens ingénieurs du CERN (Conseil européen pour la recherche nucléaire) et bénéficiant du décisif concours d’un artisan local, Gérard Vindret. Une première salle présente l’installation hydraulique composée d’une turbine Francis de la fin des années 1920 immergée dans une piscine concentrant les eaux de la Divonne. Une pièce adjacente accueille le matériel électrique : une dynamo 400 V des années 1910 actionnée directement par la turbine dont l’arbre conserve un surmultiplicateur Citroen à chevrons de 1902, une autre dynamo Thury, un moteur thermique de 1907, un convertisseur rotatif alternatif-continu 430/110 V de 1913, tout de marbre et de cuivre. Divonnelectro entend mettre en valeur ce patrimoine et le moderniser pour partie en vue de prouver que la réhabilitation de microcentrales est possible et rentable.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

769 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


no-image
 

Reconversion

Sous-station électrique La Motte-Picquet – Paris

Aujourd'hui, pour produire la même énergie, les machines n'occupent plus qu'une place réduite de plus de deux tiers. Il était alors possible d'utiliser ces espa...

13 juin 2012

765 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Sous-station électrique Les Lilas – Paris

Aujourd'hui, pour produire la même énergie, les machines n'occupent plus qu'une place réduite de plus de deux tiers. Il était alors possible d'utiliser ces espa...

13 juin 2012

768 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Sous-station électrique Auteuil – Paris

Aujourd'hui, pour produire la même énergie, les machines n'occupent plus qu'une place réduite de plus de deux tiers. Il était alors possible d'utiliser ces espa...

13 juin 2012

774 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.