Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

Technopôle de Belfort – Belfort

Détails:

  • Rue: Rue Antoine - rue Alexandre - rue Henri Becquerel
  • Code Postal: 90000
  • Ville: Belfort
  • Département: 90 - Territoire-de-Belfort
  • Région: Franche-Comté
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Tissage
  • Date d'origine: 1879
  • Utilisation actuelle 1: Pépinière d'entreprises
  • Utilisation actuelle 2: Parking
  • Utilisation actuelle 3: non concerné
  • Date de reconversion: 1999
  • Surface: 17 200 m²
  • Personnes et institutions associées au passé industriel: Hardy Léopold Amédée (architecte) ; Dion Henri de (ingénieur) ; Schneider (fabricant) ; Tournesac (entrepreneur) ; Piketty Paul (ingénieur)
  • Porteur du projet de reconversion: Sempat-Société d'économie mixte chargée d'aménager en technopôle l'ensemble du site
  • Coût de la reconversion: 10 millions d'euros, valeur de 2000 (siège social)
  • Protection: Édifice non protégé
  • Code INSEE: 90010

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

La société mulhousienne Dollfus-Mieg et Cie (DMC), spécialisée dans la fabrication d'indiennes puis dans la production de fils à coudre et à broder (coton, lin et soie), décide d'implanter une usine à Belfort pour contourner la barrière douanière élevée en 1871 entre l'Alsace (devenue allemande) et sa clientèle française. En 1879, elle achète des terrains et commence la construction de son usine textile (retorderie). La Galerie des machines, vaste halle métallique construite pour l'Exposition universelle de 1878 par l'architecte Léopold Amédée Hardy, l'ingénieur Henri de Dion et les sociétés Fives-Lille et Schneider, est partiellement acquise en 1879 et transférée à Belfort pour abriter deux rangées de machines anglaises à retordre le fil. Le bâtiment construit dans le prolongement nord de cette halle porte sur son fronton les initiales DMC et la date 1880, correspondant à la mise en service de l'usine. L'usine comprend alors un bâtiment en rez-de-chaussée de 215 mètres de long, une chaufferie renfermant sept chaudières et une cheminée. La production atteint 210 000 km de fils en 1887. Le regroupement des activités textiles à Mulhouse entraîne la fermeture de l'établissement en 1960, lequel est aussitôt racheté par la Compagnie Française des Machines Bull. Elle y transfère de Saint-Ouen (93) les chaînes de matériel électro-mécanique (ateliers de mécanique, câblage, montage). Achetée en 1964 par General Electric, puis par Honeywell en 1970, la société fusionne en 1976 avec la Cie Internationale pour l'Informatique. Suite à la nationalisation de la société en 1982, l'usine de Belfort devient Bull-Périphériques en 1983 et se spécialise dans les matériels périphériques d'ordinateurs. Elle connaît des difficultés à partir de 1985 et ferme vers 1992.

Notice Mérimée

IA90000117

Sources et documentation

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr DESMOULINS Christine, ROBERT Philippe, Architecture et patrimoine : quels enjeux pour demain ?, Paris, adpf, 2005, p. 64

Description:

Le site, converti en pépinière d’entreprises, s’appelle désormais Technopôle. Deux ateliers, un laboratoire et un bureau construits par Bull ont été rasés et laissent place à un parc de stationnement. Le cabinet d’architectes Philippe Robert et Bernard Reichen a réalisé le siège européen de General Electric Energy Product par la réhabilitation et l’extension de l’atelier de tissage en briques et à ossature métallique. Composé d’un sous-sol partiel, d’un rez-de-chaussée et de deux niveaux de planchers libres de toute contrainte, il totalise 9 000 m² de planchers sur de grands plateaux libres d’un seul tenant.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

791 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


no-image
 

Reconversion

Usines des Etablissements Japy Frères et Compagnie, dites usines de la Fesc...

La réhabilitation du site de La Feschotte, en 1995, engagée par le district urbain du pays de Montbéliard et l'entreprise Cristel, locataire des murs, s'est fai...

13 juin 2012

752 vues au total, 1 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Site industriel Schlumberger – Montrouge

Réhabilitation du site pour en faire le siège social et le principal centre de recherche de l'entreprise Schlumberger. Sans modifier la structure de base, les a...

13 juin 2012

749 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Siège social Thomson – Boulogne-Billancourt

La restructuration du bâtiment avec l'installation du siège social de Thomson multimedia n'a donc pas concerné le gros œuvre. Ce détail a certainement eu son im...

13 juin 2012

715 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.