Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

Site de la papeterie – Uzerche

Détails:

  • Code Postal: 19140
  • Ville: Uzerche
  • Département: 19 - Corrèze
  • Région: Limousin
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Usine de papeterie
  • Date d'origine: 1893
  • Utilisation actuelle 1: Centre culturel
  • Date de reconversion: Concours mai 2009
  • Surface: 4 700 m²
  • Personnes et institutions associées au passé industriel: Royères ; Davous (industriels)
  • Porteur du projet de reconversion: Sem d’aménagement du Bas Limousin
  • Coût de la reconversion: 11,6 millions d’euros HT
  • Protection: Édifice non protégé
  • Code INSEE: 19276

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

L'industrie du papier et du carton s'est développée à partir de 1830 avec la mise en service d'un moulin papetier. En 1893, une usine de papeterie s'installe à l'emplacement du moulin sous l'impulsion de M. Royères. L'usine produit du papier exclusivement à base de pailles de seigle et de blé jusqu'en 1934. Le gendre de M. Royères, Lucien Davous, fait progressivement évoluer la production vers le carton ondulé dans les années 1930. Un atelier de façonnage de caisses en carton est créé en 1930. Après la Seconde Guerre mondiale, la paille est utilisée conjointement avec de vieux papiers, avant d'être abandonnée en 1973 car jugée trop polluante et insuffisante d'un point de vue des nouvelles normes en vigueur. En 1962, la Société anonyme des Usines Royères est cédée à la Compagnie Générale Des Papiers (CGP), créée en 1918. En 1984 et 1985, l'activité de fabrication de caisses carton est transférée sur le site actuel de la Gane Lachaudnote, toujours actif. En 1987, la CGP est achetée par le groupe Novalliance qui cède en juin 1990 son département papier et carton ondulé au groupe Smurfit. Le site d’Uzerche fait dès lors partie d’un grand groupe international, et produit jusqu'à 46 000 tonnes en 2005. La fermeture de la papeterie Smurfit Kappa en 2006 a abouti à la suppression de 50 emplois.

Commentaires

La papeterie a cessé de fonctionner en 2006, la volonté de la reconvertir a donc été rapide et a pour objectif une redynamisation du territoire.

Description:

Cette usine, dont l’activité a cessé dernièrement, constitue une vaste friche industrielle située à proximité immédiate du centre historique d’Uzerche. L’idée est d’y développer un site culturel et touristique ouvert au public et visant à la valorisation d’oeuvres artistiques de différents types. Ce site intégrera ainsi les composantes suivantes : un conservatoire de peintures murales lié au Musée des Monuments Français, un espace d’exposition dédié aux deux artistes contemporains Henri et Marinette Cueco, un espace historique d’interprétation visant à présenter conjointement l’histoire du site de la papeterie et de la ville d’Uzerche ainsi qu’un aménagement paysagé des abords.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

784 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Dans la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Reconversion

Papeteries Bergès – Lorp-Sentaraille

Créé par une association d'anciens ouvriers et de passionnés, l'Observatoire du Papier, des Arts Graphiques et de la Communication est situé sur l'ancien site d...

13 juin 2012

655 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Musée de la houille blanche -Villard-Bonnot

Aristide Bergès implante son usine à Lancey en 1869, mais il réside à Grenoble avec sa femme et ses cinq enfants jusqu'au milieu des années 1880. Aristide, Mari...

13 juin 2012

820 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Moulin du Got – Saint-Léonard-de-Noblat

Cette chaîne de fabrication préindustrielle n'a pas quitté le moulin depuis son installation. Son fonctionnement actuel est l'une des spécificités importante du...

13 juin 2012

789 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.