Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

Okhra SCIC SA – Roussillon-en-Provence

Détails:

  • Rue: Usine Mathieu
  • Code Postal: 84220
  • Ville: Roussillon-en-Provence
  • Département: 84 - Vaucluse
  • Région: Provence-Alpes-Côte d'Azur
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Usine d'extraction
  • Date d'origine: 1921
  • Utilisation actuelle 1: Centre culturel
  • Utilisation actuelle 2: Lieu d'exposition
  • Utilisation actuelle 3: Conservatoire
  • Date de reconversion: 1994
  • Surface: 1800 m²
  • Porteur du projet de reconversion: Commune de Roussillon ; Okhra
  • Protection: Édifice non protégé
  • Code INSEE: 84102

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

L'industrie ocrière correspond à une période d'exploitation importante de ce minerai, comprise entre 1880 et 1960 environ. À cette époque, le massif ocrier vauclusien (le plus grand massif au monde) comptait une vingtaine d'usines qui ont produit jusqu'à 40 000 tonnes d'ocres par an en 1929. L'Usine Mathieu a fonctionné de 1921 à 1963 et s'étend sur un site de cinq hectares.

Commentaires

Okhra a permis de redonner une âme à un lieu en état de friche en lui trouvant un nouvel usage qui respecte son histoire et la transmet. Okhra est une Société Coopérative d'Intérêt Collectif qui s'autofiance à 90%.

Sources et documentation

http://www.okhra.com/@fr/2/theme.asp

LAMARD Pierre, GASNIER Marina (dir.), Le patrimoine industriel vecteur de reconquête économique, Panazol, Lavauzelle, 2007, p. 147-156

Description:

Okhra y a développé le Conservatoire des ocres et pigments appliqués qui doit permettre de conserver le savoir-faire. Ce Conservatoire est considéré comme un outil composé d’un centre d’archives et de documentation, d’initiation et de ressources, mais aussi un lieu de rencontre au service des professionnels et du grand public. Le patrimoine industriel y tient un rôle essentiel et revêt à la fois une forme matérielle et une forme immatérielle : les murs de l’ancienne usine qui ont été restaurés selon un parti pris architectural de restitution de l’enveloppe extérieure de 1923. Mais aussi trois aires de lavage ainsi que le four. L’aspect immatériel du patrimoine industriel de ce site réside essentiellement dans l’investigation scientifique et ethnologique réalisée par Françine Simonin auprès d’Elie Icard, ancien contremaître de l’usine. Deux axes de développement on été privilégiés : acquérir une connaissance et une expérience approfondie des savoir-faire ocriers et du fonctionnement de l’usine Mathieu et développer et mettre en valeur l’ensemble de la  »filière pigment », de la production à la commercialisation.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

709 vues au total, 2 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Dans la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Reconversion

Ancienne verrerie – Issy-les-Moulineaux

Lors de la création du parc, quelques bâtiments ont été conservés dont la halle qui, restaurée, abrite un manège pour poneys et des locaux d'accueil. Les archit...

13 juin 2012

894 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Centre international d’Art verrier – Meisenthal

En 1978, un premier événement organisé signe le début du second souffle du site verrier de Meisenthal : des érudits locaux qui deviendront les membres fondateur...

13 juin 2012

855 vues au total, 1 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Tuilerie Bomplein – Couzon

Ce site, longtemps resté à l'abandon, doit sa survie et son exceptionnel état de conservation à la motivation et la mobilisation d'un certain nombre de défenseu...

13 juin 2012

743 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.