Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

Minoterie Lambotte – Aumale

Détails:

  • Rue: 12 rue Saint-Lazare
  • Code Postal: 76390
  • Ville: Aumale
  • Département: 76 - Seine-Maritime
  • Région: Haute-Normandie
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Minoterie
  • Date d'origine: 1898
  • Utilisation actuelle 1: Musée
  • Personnes et institutions associées au passé industriel: M. Dubourguet ; François et Henri Lambotte (industriels)
  • Protection: Classé MH le 4 octobre 2004
  • Code INSEE: 76035

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

Cette minoterie est édifiée en 1898 à l'emplacement d'un ancien collège. En 1868, le site est racheté par Jean Balagairie, Cuvelier et Cie, industriels parisiens spécialisés dans la fabrication de baleines métalliques pour gaines et corsets qui demandent l'autorisation d'utiliser la chute d'eau des Moulins Jumeaux pour la création d'un laminoir. En 1897, l'usine en faillite est rachetée par M. Giraud, marchand de chiffons et faïencier à Aumale qui la donne à bail à M. Dubourguet qui l'exploite comme moulin à blé. Peu après, en 1898, l'usine est dévastée par un violent incendie qui détruit le bâtiment et tout son matériel dont quatre paires de meules. Le sieur Dubourguet fait alors construire la minoterie actuelle. En 1901, il modernise son établissement en y installant une turbine relayée par un moteur à bateau à quatre cylindres fonctionnant à l'huile lourde. En août 1902, la minoterie est rachetée par Lyonnel François et Henri Lambotte qui fondent une société en commandite simple sous la raison sociale Lambotte et Cie, au capital de 200 000 francs. En juillet 1904, une nouvelle turbine d'une puissance de 16 à 20 cv est installée. En septembre 1910, M.M. François et Lambotte transforment leur entreprise en société en nom collectif en conservant la même raison sociale. Le moulin a alors une capacité d'écrasement de 200 quintaux de blé par jour et sept ouvriers y travaillent. En 1952, à l'issue d'une procédure d'achat qui aura duré six ans, René et Jean Lambotte fils de Henri décédé en 1936 deviennent propriétaires de l'usine sous la raison sociale Minoterie Lambotte. L'activité de la minoterie cesse en 1972.

Notice Mérimée

IA76002199

Commentaires

Il s'agit de la seule minoterie classée en France.

Sources et documentation

Revue L'Archéologie Industrielle en France, n°46, juin 2005, p. 55

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?

http://www.gralon.net/tourisme/a-visiter/info-minoterie-lambotte-aumale-16730.htm

Description:

L’édifice est constitué de trois ateliers. La minoterie proprement dite est construite en brique sur deux étages carrés et un étage de comble à surcroît. La minoterie est équipé de toutes ses machines datant pour la plupart de la fin du XIXème siècle, et ces-dernières sont désormais présentées au public grâce à des visites organisées par l’office de tourisme et par Ombelliscience Picardie. Le site n’est pas tous les jours ouvert à la visite, il faut prendre rendez-vous à l’office du tourime pour le visiter. Ce moulin industriel est parvenu intact avec ses machines d’origine, il permet de faire découvrir toutes les étapes de la transformation du blé en farine.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

596 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Dans la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Reconversion

Grande Halle de la Villette – Paris

Vers 1960, l’activité décline, la modernisation amorcée du site est arrêtée. Le dernier bœuf est abattu à la Villette le 14 mars 1974. Les architectes Bernard R...

13 juin 2012

894 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Distillerie Vatable – Trois-Ilets

Fondée dans les murs de l'ancienne distillerie de Vatable, la maison de la canne présente l'histoire de la canne à sucre depuis son introduction en Martinique a...

13 juin 2012

898 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

La Minoterie – Vitry-sur-Seine

Le bâtiment abrite désormais des ateliers d'artistes ainsi que des logements. Afin de ne pas perdre de l’espace à l’intérieur du bâtiment, un grand “praticable”...

13 juin 2012

801 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.