Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

Manufacture de tabacs – Orléans

Détails:

  • Rue: 6 rue de la manufacture
  • Code Postal: 45000
  • Ville: Orléans
  • Département: 45 - Loiret
  • Région: Centre
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Usine de tabac
  • Date d'origine: 1885
  • Utilisation actuelle 1: Bureaux
  • Date de reconversion: 1995
  • Personnes et institutions associées au passé industriel: Direction générale des manufactures de l'État-SEITA
  • Porteur du projet de reconversion: Ministère de la Culture et de la Communication
  • Protection: Édifice non protégé
  • Code INSEE: 45234

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

Manufacture construite par le service central des constructions de la Direction générale des Manufactures de l'État sur un modèle de manufactures mis au point entre 1860 et 1870 et reproduit sur une douzaine de sites en France, la manufacture d'Orléans appartient à la grande famille des usines en forme de château élaborée au XVIIème et XVIIIème siècle. La ville d'Orléans a beaucoup favorisé cette installation créatrice d'emplois surtout féminins : après la Première Guerre mondiale, la manufacture compta jusqu'à 550 employés dont près de 400 ouvrières. Comme dans les autres usines du SEITA, la manufacture n'était pas spécialisée mais produisait au contraire toute une gamme de produits : du cigare aux cigarettes courantes comme les Hongroises, rebaptisées les Gauloises. Le parti architectural est sobre et l'organisation des bâtiments autour des cours est fonctionnelle. Construites en maçonnerie selon des formules éprouvées, les grandes halles de style fin de siècle inspirée du néoclassicisme et de l'éclectisme ont trois niveaux bien éclairés et convenablement ventilés (deux niveaux de travail et de stockage). Ces bâtiments sont conçus pour durer et produire selon un processus rationnel.

Commentaires

Un quart seulement de cette manufacture a été préservé autour du bâtiment de direction : tous les petits bâtiments attenants, les cheminées, le château d'eau ont disparu, seulement visibles sur les anciennes photographies.

Description:

La désaffectation de la Manufacture des tabacs d’Orléans en 1984 donna au ministère de la Culture la possibilité d’acquérir une partie significative des bâtiments préservés pour la Direction régionale des affaires culturelles et l’occasion de donner à l’architecte un programme architectural conjugant la réhabilitation de l’existant et la création architecturale. En 1995, l’architecte François Chochon a réhabilité ces bâtiments. Au programme  »simple » de réhabiliter des locaux désuets mais en bon état général, d’améliorer les conditions de travail des agents et le fonctionnement des services et de rendre visible la volonté de  »service public » de l’État par la création d’un centre de documentation largement ouvert, l’architecte a répondu par la reprise du bâtiment de direction en préservant ses volumes et ses décors, la répartition rationnelle des services autour du centre de gravité que constitue l’accueil et la création d’un bâtiment neuf tout en courbes et en transparences rompant l’austère ordonnancement de l’ancienne manufacture.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

779 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Dans la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Reconversion

Biscuiterie de La Basquaise – Montreuil

En 1989, le site est réhabilité par la société d'économie mixte Semimo'b. Les architectes Paul Chemetov et Borja Huidobro sont chargés de sa reconversion en hôt...

13 juin 2012

856 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Grands Moulins de Pantin – Pantin

Concours limité d'architectes organisé en août 2001, à l'initiative conjointe du groupe Soufflet et de la municipalité de Pantin, pour envisager la conversion d...

13 juin 2012

817 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Minoterie Parias – Mortagne-sur-Gironde

L'usine cesse de fonctionner dans les années 1970 et dans cette même décennie, elle est transformée en logements. Il s'agit d'une première transformation de la ...

13 juin 2012

660 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.