Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

Manufacture d’armes – Châtellerault

Détails:

  • Rue: 3 rue Clément Krebs
  • Code Postal: 86100
  • Ville: Châtellerault
  • Département: 86 - Vienne
  • Région: Poitou-Charentes
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Usine d'armes
  • Date d'origine: 1819
  • Utilisation actuelle 1: Musée
  • Utilisation actuelle 2: Édifice d'enseignement supérieur
  • Utilisation actuelle 3: École d'art
  • Date de reconversion: 1989
  • Personnes et institutions associées au passé industriel: Ledard, Guillebon (architectes)
  • Porteur du projet de reconversion: Ville de Châtellerault
  • Protection: Inscrit MH le 9 mars 1989
  • Code INSEE: 86066

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

La Manufacture d'armes de Châtellerault a été créée par une ordonnance royale du 14 juillet 1819 sur les bords de la Vienne pour la fabrication d’armes blanches. Le site fut choisi en raison de sa situation facilement accessible au cœur du Centre-Ouest et d’une tradition métallurgique – l’industrie de la coutellerie – facilitant le recrutement d’une main-d’œuvre qualifiée. Jusqu'à sa fermeture en 1968, le site ne cessa de se modifier par l’adjonction ou la transformation de bâtiments que l’on adaptait à l’évolution des productions : armes blanches, armes à feu à partir des années 1830, matériel d’artillerie vers 1900 et missiles dans les années 1950. De 1819 à 1886, un plan ordonnancé, symétrique et dégagé régit l’organisation des bâtiments en tuffeau et moellons crépis. Le bâtiment d’administration, initialement destiné à la fabrication, a été édifié sous la direction de MM. Ledard et Guillebon, tandis que les autres ateliers ont été conçus par des ingénieurs militaires chargés du Service des bâtiments. Après 1886, les nouveaux modes de production et la mise en œuvre de matériaux tels que la fonte, le verre et la brique ont généré de grandes nappes de sheds, des hangars de type halle, des bâtiments abritant la force motrice (chaudières, puis générateurs à vapeur), ainsi que de hautes cheminées, modifiant très fortement le plan d’origine. A partir de 1914, de nouveaux modules en béton et verre font leur apparition.

Notice Mérimée

PA00105790

Commentaires

Une intervention artistique a été mise en place dans le cadre du réaménagement de la manufacture d'armes. L'artiste Jean-Luc Vilmouth a focalisé son intervention sur les deux cheminées (qui ont été restaurées avant l'installation des passerelles). Un escalier en colimaçon a été introduit à côté, comme le spectre du château d'eau qui occupait autrefois l'emplacement. Et l'ensemble s'insère dans la ville par un raccordement à l'éclairage municipal.'' Comme deux tours'' est une sorte de greffe architecturale métallique, l'escalier hélicoïdal donnant accès à des passerelles à seize mètres du sol, qui transforme les deux énormes cheminées délaissées en tours d'observation.

Description:

Définitivement fermé en 1968, le site a été reconverti accueillant aujourd’hui le musée Auto-Moto-Vélo, l’AFPA, les Archives de l’Armement et l’École Nationale du Cirque. Son réaménagement, amorcé en 1989, vise à la création, entre autres, d’un IUT de sécurité industrielle, d’un centre de formation et d’une école de cirque. La volonté d’y associer un artiste se manifeste très tôt, de la part à la fois des architectes chargés du réaménagement (le cabinet Haro, alors en pleine collaboration avec l’artiste Joseph Kosuth pour son hommage à Champollion à Figeac), de la Direction régionale des affaires culturelles de Poitou-Charentes et de la ville. En 2011, un Conservatoire de musique s’est également installé sur le site de l’ancienne manufacture.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

746 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Dans la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Reconversion

Manufacture d’armes – Châtellerault

Définitivement fermé en 1968, le site a été reconverti accueillant aujourd’hui le musée Auto-Moto-Vélo, l’AFPA, les Archives de l’Armement et l’École Nationale ...

13 juin 2012

820 vues au total, 1 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Manufacture française de porte-plumes dite Manufacture des Œillets – ...

Le rachat du bâtiment, en 1989, après plusieurs années d'innocupation, l'a sauvé de la démolition. Sa réhabilitation comme centre de création culturelle et d'ex...

13 juin 2012

852 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Usine d’horlogerie Japy – Beaucourt

Acheté par la commune et réhabilité en 1984 par l'architecte Jean-Pierre Varin, ce bâtiment abrite à l'étage de soubassement le musée Frédéric Japy (ouvert en 1...

13 juin 2012

779 vues au total, 3 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.