Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

L’Atelier 231 – Sotteville-Lès-Rouen

Détails:

  • Rue: Rue Buddicom
  • Code Postal: 76300
  • Ville: Sotteville-Lès-Rouen
  • Département: 76 - Seine-Maritime
  • Région: Haute-Normandie
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Usine de matériel ferroviaire
  • Date d'origine: 1848
  • Utilisation actuelle 1: École d'art
  • Date de reconversion: 1998
  • Personnes et institutions associées au passé industriel: Allcard ; Buddicom (industriels)
  • Porteur du projet de reconversion: Ville de Sotteville-lès-Rouen
  • Protection: Édifice non protégé
  • Code INSEE: 76681

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

Cette usine, fondée en 1841 au Petit-Quevilly par les sieur Allcard et Buddicom, industriels anglais, est transférée en 1848 à Sotteville. Cet établissement très prospère emploie un grand nombre d'anglais. En 1853, l'usine est agrandie sur le cimetière. En 1860, Buddicom revend son affaire à la Cie des chemins de fer de l'Ouest. Les ateliers conservent néanmoins le nom de Buddicom et sont alors les plus importants et les plus modernes de la Compagnie. Ils assurent en 1870 l'entretien de 625 machines, 150 tenders, 1 200 voitures et 10 000 wagons et comprennent : trois fonderies de fonte, de cuivre et de fer, des forges-pilon, une chaudronnerie, deux ateliers de tours et machines-outils, un atelier des roues, des ressorts, des freins et de montage. En 1878, une nouvelle chaudronnerie est installée comportant trois halls de fabrication. Ces ateliers ont réalisé et entretenu le parc roulant de la Cie des Chemins de fer de l'Ouest puis de l'État jusqu'en 1912, date de la création des ateliers de Quatre-Mares à St-Étienne-du-Rouvray auxquels fut confié l'entretien des locomotives. Une partie des ateliers est transférée à Quatre-Mares. L'usine est gravement touchée par les bombardements de la Deuxième Guerre mondiale : 9 500 m² de bâtiments sont détruits et 16 500 m² endommagés. Sa reconstruction s'échelonne de 1945 à 1953, avec notamment l'édification de nouvelles forges et l'agrandissement du magasin. Les fonderies de Buddicom cessent leur activité en 1956.

Notice Mérimée

IA76000533

Commentaires

La dénomination Atelier 231 fait référence à la locomotive Pacific 231 et la maquette géante de la Pacific 231 à l’échelle 1.5, réalisée par Jean-Paul Goude à l’occasion du bicentenaire de la révolution. La maquette a été acquise par la municipalité et a retrouvé l’ancien lieu de fabrication des chaudières, où elle est exposée.

Sources et documentation

http://www.atelier231.fr/

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr

Revue L'Archéologie Industrielle en France, n°56, juin 2010, p. 41

Description:

Ce bâtiment industriel a été reconverti en 1998 en lieu de fabrication de spectacles des arts de la rue et accueille un Centre National des Arts de la Rue, au nombre de dix dans toute la France. Cette opération illustre la capacité de cette ancienne halle à accueillir une fonction culturelle dans un concept minimaliste et particulièrement économique qui révèle l’atmosphère de l’architecture d’origine.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

895 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Dans la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Reconversion

Les chais beaucairois – Lyon

Un projet de nouveau complexe tourné vers le cinéma a investi le site en s’appuyant sur les nefs existantes pour structurer le projet. Cet ensemble s’adosse à u...

13 juin 2012

761 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Métal 57 – Boulogne-Billancourt

Dans le cadre d'une revalorisation de ce patrimoine dont la référence est jugée cohérente avec l'identité de l'entreprise Renault, Métal 57 a été affecté à la d...

13 juin 2012

881 vues au total, 1 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Site RVI-Renault Véhicules Industriels (ancien site Rochet-Schneider-Zénith...

En 2001, le site Feuillat est mis en vente par RVI. Le site est acheté par le Grand Lyon : la partie sud (détruite, sauf façade Feuillat) va acceuillir dès la r...

13 juin 2012

782 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.