Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

La Condition Publique – Roubaix

Détails:

  • Rue: 14 place Faidherbe
  • Code Postal: 59100
  • Ville: Roubaix
  • Département: 59 - Nord
  • Région: Nord-Pas-de-Calais
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Entrepôt
  • Date d'origine: 1901
  • Utilisation actuelle 1: Centre culturel
  • Date de reconversion: 2003
  • Surface: Salle de spectacle : 1 093 m² - verrière : 380 m² - halle B 1 493 m²
  • Personnes et institutions associées au passé industriel: Albert Bouvy (architecte) ; Pennel (entrepreneur)
  • Porteur du projet de reconversion: Ville de Roubaix ; SEM Ville Renouvelée ; René Vandierendonck (maire)
  • Coût de la reconversion: 8 925 600 millions d'euros H.T
  • Protection: Inscrit MH le 12 août 1988
  • Code INSEE: 59512

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

Établissement public, propriété de la Chambre de commerce de Roubaix, la Condition Publique a eu pour mission pendant 70 ans, de 1902 à 1972, de contrôler et certifier la qualité de différentes matières textiles avant leur vente, essentiellement la laine, le coton et la soie. Les principaux contrôles effectués par le personnel de la Condition publique concernaient le poids des produits et leur hygrométrie, c’est-à-dire leur teneur en eau. Mais de nombreux autres contrôles étaient effectués : teneur en graisse des laines et soies, numérotage et titrage des fils (vérification des poids et diamètres), qualité de fabrication des fils (torsion, résistance, élasticité), taille exacte des pièces de tissu. La Condition Publique réalisait aussi des opérations complémentaires de logistique (emballage, stockage, livraisons) et des analyses chimiques pour le textile et d’autres industries. Il articule deux vastes magasins - l’un de 2 500 m², l’autre de 2 600 m² – autour d’une rue en U couverte par une verrière. Il leur adjoint à gauche de l’entrée un logement pour le concierge et à droite un bâtiment comprenant les bureaux, le logement du directeur (à l’étage). Derrière ces locaux : la salle des appareils, la salle de bottelage, la salle de titrage et la salle d’encaissage. Plusieurs caves sont aménagées pour recevoir le système de chauffage, des citernes, une salle des machines. Alfred Bouvy a cependant innové sur plusieurs points. Tout d’abord en réalisant une structure entièrement en béton, l’une des premières tentatives de ce type à Roubaix. Il utilise le nouveau “ Système Hennebique ”, technique de béton armé qui rend les bâtiments plus résistants au feu et permet la construction de colonnes porteuses très hautes.

Notice Mérimée

IA59001624

Sources et documentation

http://www.laconditionpublique.com/pdf/historique_cp.pdf

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr

CASTANY Laurence, La Condition Publique, Paris, sujets/Objet, 2004

Description:

Bâtiment à l’architecture unique initialement affecté au conditionnement de la laine et des soies, la Condition Publique abrite aujourd’hui une véritable « manufacture culturelle » comprenant des salles de spectacle, des studios de répétitions, une maison pour les artistes, un café-restaurant, des salles d’expositions, une rue couverte et des terrasses sur les toits. La Condition Publique est un projet porté depuis la fin des années 1990 par la Ville de Roubaix : il s’agissait au départ de sauver le conditionnement du Pile En 1999, le projet culturel de la Condition Publique est acté, puis labellisé « maison Folie » dans le cadre de Lille 2004, Capitale européenne de la Culture. En 2007, elle est devenue « Etablissement Public de Coopération Culturelle » de par la volonté de la Ville de Roubaix, de Lille Métropole et de la Région Nord-Pas de Calais.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

951 vues au total, 2 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Dans la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Reconversion

Halle aux grains – Blois

À la fin des années 1970, la ville décide de démolir le bâtiment, mais son classement comme monument historique en 1981 annule ce projet. L'édifice est alors re...

13 juin 2012

962 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Musée portuaire – Dunkerque

L’entrepôt des tabacs a été construit en 1869, il servait au stockage des tabacs produits dans le Nord Pas-de-Calais ou provenant d’Algérie. Ses murs épais prés...

13 juin 2012

886 vues au total, 2 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Cinéma MK2 Quai de la Seine – Paris

L'architecte a conservé l'armature de fer d'un bâtiment datant de l'exposition universelle de 1872. Il a ajouté du bois et du verre pour le transformer en six s...

13 juin 2012

1120 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.