Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

Condition publique des soies – Lyon

Détails:

  • Rue: 7 rue Saint-Polycarpe
  • Code Postal: 69001
  • Ville: Lyon
  • Département: 69 - Rhône
  • Région: Rhône-Alpes
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Bourse
  • Date d'origine: 1814
  • Utilisation actuelle 1: Bibliothèque
  • Date de reconversion: 1982
  • Personnes et institutions associées au passé industriel: Gay Joseph-Jean (architecte)
  • Porteur du projet de reconversion: Ville de Lyon
  • Protection: Inscrit MH le 20 février 1980
  • Code INSEE: 69381

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

La Condition Publique des soies est construite de 1809 à 1814, sur les plans de l'architecte Joseph-Jean Gay (1775-1832). La direction des travaux est assurée par l'architecte Jean-Joseph Pilliet. L'édifice est situé au bas des pentes de la Croix-Rousse, rue Saint-Polycarpe. Antérieurement, elle était installée dans le Palais Saint-Pierre. Le bâtiment, isolé à l'origine des immeubles voisins pour des raisons de sécurité, se présente comme un volume rectangulaire à deux niveaux. La façade sur rue reproduit le rythme ternaire des palais italiens. Le premier étage présente une arcature de neuf baies cintrées retombant sur des piliers sans chapiteaux. Au-dessus des cinq fenêtres du second étage, le couronnement de la façade est constitué d'un attique coiffé d'un toit avec auvent aux solives décorées. Un escalier monumental à trois volées dessert l'ensemble des étages. Devant l'accroissement des tonnages, les locaux de la Condition des soies, sont agrandis et modernisés en 1884 par l'architecte Pascalon. Plus de 5 200 tonnes sont conditionnées en 1894 dans ce lieu, qui emploie alors plus de 100 employés. Jusqu'à la Première Guerre mondiale, l'activité de la Condition des Soies est très soutenue, atteignant des records de tonnages (8 000 tonnes). Mais avec le déclin économique au début du XXème siècle puis le progrès de la chimie et de l'apparition des fibres artificielles, la Condition publique des soies subit un fort déclin.

Notice Mérimée

IA69000959

Sources et documentation

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?

http://www.actuacity.com/ancienne-condition-publique-des-soies_m142154/

Revue L'Archéologie Industrielle en France, n°44, juin 2004, p. 33-34

Description:

Le bâtiment a alors connu plusieurs destinations successives depuis les années 1950. En effet, le bâtiment abrite dans les années 1950, le Centre de Recherche de la Soierie et des Industries Textiles (CRSIT) qui gère la gestion du conditionnement de la soie. En 1976, le CRSIT déménage à Ecully, laissant le lieu désaffecté jusqu’en 1982 où il est réhabilité par le cabinet d’architectes lyonnais Mortamet-Vidal-Manhés puis réutilisé en médiathèque-bibliothèque du 1er arrondissement de Lyon.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

978 vues au total, 3 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Dans la même catégorie :

Retour à la catégorie

Siège de la société IGuzzini
 

Reconversion

Siège social iGuzzini France – Paris

Les locaux sont implantés en fond de parcelle, derrière un immeuble d'habitation, face au port de l'Arsenal. Le sous-sol se développe sous l'immeuble du bouleva...

13 juin 2012

1104 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Hangar avec laverie industrielle – Paris

Le bâtiment a été transformé en logements ''autogérés'', par Bernard Kohn, architecte, en 1983. Il a s'agit d'un programme d'architecture singulier et chacun de...

13 juin 2012

1074 vues au total, 1 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

FRAC de Haute-Normandie – Sotteville-lès-Rouen

Avec la création de « Gare à la fête » en 1990 et de « Viva Cité » en 1991, tous deux festivals des arts de la rue, la ville de Sotteville-lès-Rouen, accompagné...

13 juin 2012

814 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.