Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

Cité de la mer – Cherbourg

Détails:

  • Rue: Allée du Président Menut
  • Code Postal: 50100
  • Ville: Cherbourg
  • Département: 50 - Manche
  • Région: Basse-Normandie
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Gare maritime
  • Date d'origine: 1928
  • Utilisation actuelle 1: Musée
  • Utilisation actuelle 2: Centre de culture scientifique et technique
  • Date de reconversion: 2000
  • Surface: 12 000 m²
  • Personnes et institutions associées au passé industriel: Levavasseur René (architecte) ; Chalos ; Fleury (ingénieur)
  • Porteur du projet de reconversion: Communauté urbaine de Cherbourg
  • Protection: Inscrit MH le 27 décembre 1989
  • Code INSEE: 50129

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

Un projet de port en eau profonde et de gare maritime a été établi par l'ingénieur Minard. La gare maritime a été construite en béton armé à partir de 1928 par l'architecte René Levavasseur, en collaboration avec les ingénieurs Chalos et Fleury. Cette gare a été inaugurée en 1933 par le président de la République Albert Lebrun. La décoration intérieure, de style Art Déco, est due au ateliers de Marc Simon, avec des dallages en mosaïque fournis par Gentil et Boudet, céramistes à Boulogne-Billancourt. L'ensemble comporte deux grands bâtiments, le hall des transatlantiques et le hall des trains. Partiellement détruite par les Allemands en 1944, la gare a été restaurée entre 1948 et 1952 avant d'être désaffectée au cours des années 1970. Le sous-marin Le Redoutable, lancé en 1967 par l'Arsenal de Cherbourg, a été présenté dans une darse créée à côté de l'ancienne gare.

Notice Mérimée

PA00110648

Commentaires

L'évocation de l'histoire du monument et du rôle joué par cette gare maritime transatlantique reste peu évoquée au sein de la Cité de la mer.

Sources et documentation

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/mersri_fr http://www.citedelamer.com/

Revue L'Archéologie industrielle en France, n°49, décembre 2006, p. 72

Description:

En 1979, certaines parties du site furent démolies, mais dix ans plus tard cependant, ce qui restait de la gare fut protégé au titre des Monuments Historiques, comme témoin prestigieux du patrimoine architectural des années 1930. La gare fut sauvée d’une totale destruction et le projet de la Cité de la mer, initié par la Communauté urbaine de Cherbourg, élaboré. Il visait à créer un musée maritime dans la gare rénovée. Les travaux de restauration débutèrent en 1999 avec en parallèle la construction d’un nouveau quai et d’un pavillon pour les expositions. La Cité de la mer associe donc opération de reconversion et de construction. Inspirée par le désir de sauver l’ancien site et de présenter la grande épopée de la vie sous-marine, cet établissement touristique, scientifique et culturel a ouvert au public au printemps 2000.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

742 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Dans la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Reconversion

Ateliers d’artistes – Paris

L’opération consistait en la restructuration de locaux industriels afin de les transformer en locaux d’activité et ateliers d’artistes. La programmation prévoya...

13 juin 2012

863 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

La Condition Publique – Roubaix

Bâtiment à l’architecture unique initialement affecté au conditionnement de la laine et des soies, la Condition Publique abrite aujourd’hui une véritable « manu...

13 juin 2012

808 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Entrepôt commercial, dit magasin général des sucres, puis la Sucrière ̵...

L'entrepôt est resté longtemps inutilisé. Des travaux ont alors été entrepris afin d'aménager un espace d'exposition dans la partie de l'entrepôt datée de 1930,...

13 juin 2012

755 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.