Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | ConnexionFlux RSS

 

Reconversion

Carreau Wendel – Petite-Rosselle

Détails:

  • Rue: Carreau Wendel
  • Code Postal: 57540
  • Ville: Petite-Rosselle
  • Département: 57 - Moselle
  • Région: Lorraine
  • Pays: France
  • Fonction d'origine: Mine
  • Date d'origine: 1866
  • Utilisation actuelle 1: Centre de culture scientifique et technique
  • Utilisation actuelle 2: Musée
  • Date de reconversion: 1988
  • Surface: 3331 m²
  • Personnes et institutions associées au passé industriel: Charles de Wendel (industriel)
  • Porteur du projet de reconversion: Syndicat mixte pour la création du musée de la mine
  • Protection: Inscrit MH le 11 décembre 1998
  • Code INSEE: 57537

Envoyer par mail

favoriteLoadingAjouter aux favoris
Fiche édité par : le 13 juin 2012

Description du passé industriel

Le gisement houiller lorrain se situe dans le prolongement de celui de la Sarre. Français depuis 1793 et bien développé par la France de 1807 à 1811, le gisement houiller sarrois rejoint l’Allemagne en 1815, créant ainsi une pénurie de charbon en Lorraine. La région sonde alors son sol, découvre le prolongement de ce gisement sarrois, mais les veines de charbon s’enfoncent rapidement atteignant des profondeurs de plus de 1 200 m. Un premier puits est foncé à Schoeneck puis un autre à Stiring-Wendel. Rendus inexploitables par de constantes inondations, les travaux de fonçage s’arrêtent et c’est à Petite-Rosselle, en 1856, que débute réellement l’exploitation du charbon en Lorraine. Il s’agit alors de la concession de MM. Charles de Wendel et James Georges Tom Hainguerlot. Le fonçage du puits Wendel 1 commence en janvier 1866. C'est la naissance du Carreau Wendel. Le puits à remblais de Vuillemin II a été mis en service en 1889. Son chassis à molettes, posé en 1885, compte parmi les premiers du genre dans l'ensemble du bassin houiller lorrain. De la même époque date le bâtiment de la recette. Dans le cadre du plan Monnet organisant la ''bataille du charbon'', le carreau Wendel-Vuillemin était un des grands ensembles dont la modernisation devait permettre le triplement de la production en moins de dix ans. Commencé en 1939, le fonçage de Wendel 3 fut achevé en 1952 et son lavoir mis en service en 1958. La nationalisation des charbonnages, le 17 mai 1946 correspond, en dehors du contexte historico-politique à la fin de la guerre, à un souci d’efficacité industrielle. Il faut remettre en état un outil de production, durement éprouvé par la guerre et les années d’occupation, afin de relancer la production nécessaire au redressement économique du pays. Cette période marque l'apogée du carreau Wendel, qui fait travailler, à lui seul, près de 5 000 mineurs.

Notice Mérimée

PA57000018

Commentaires

En novembre 2006, une galerie de mine reconstituée a été ouverte présentant trois chantiers souterrains évoquant les différentes techniques d'abattage du charbon. Cette présentation réaliste de l'histoire industrielle rappelle les installations du Centre minier de Lewarde qui présente lui aussi une galerie reconstituée.

Sources et documentation

http://www.la-mine.fr/site/index.php

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr

Revue L'Archéologie industrielle en France, n°49, décembre 2006, p. 72

Description:

C’est en 1985 que les prémices du musée voient le jour par la création, à Folschviller, d’un « Centre de culture Minière » dont le but est la conservation du patrimoine industriel et de la mémoire ouvrière du Bassin Houiller Lorrain. En 1988, l’association vient s’installer sur le site du carreau Wendel qui se transforme en Centre de culture scientifique, technique et industriel (CCSTI). Durant quelques années, l’association maintient l’animation du site et tente de donner au musée le statut qu’il mérite. Toutefois, c’est le Syndicat Mixte pour la création et la gestion du musée de la mine, créé en 1998 et soutenu par le ministère de la Culture, qui donne son élan au musée. L’inventaire des collections est déposé, un projet scientifique et culturel est agréé et le musée de la mine devient Musée de France. Situé dans un environnement impressionnant, comprenant encore les anciens bâtiments (lavoir à charbon, anciens puits d’extraction, terrils et maisons ouvrières), le musée présente l’histoire de l’extraction du charbon, l’évolution de ses techniques et la vie particulière du monde de la mine.

Numéro d'identification de la fiche : N/A

1006 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Dans la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image
 

Reconversion

Mine du site Couriot – Saint-Etienne

Le musée a conservé l'ensemble des bâtiments du puits Couriot. Au ''jour'', la visite s'effectue en suivant le parcours du mineur. Elle commence par la salle de...

13 juin 2012

938 vues au total, 0 vues aujourd'hui

CP1PF
 

PIMH

Ancienne Usine de Chaux de La Tour-sur-Orb

L'usine est composée de la carrière, d'un bâtiment regroupant 4 fours à chaux, reliés à la carrière par un tunnel, de la bluterie et de l'écurie qui est devenue...

7 janvier 2014

2774 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image
 

Reconversion

Musée de la mine – Le Molay-Littry

Situé à l’emplacement de la Fosse (carreau de mine) Frandemiche, qui fut exploitée de 1759 à 1864, le musée de la mine de charbon de Littry est l’un des plus an...

13 juin 2012

746 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Pour en savoir plus sur cette fiche, signaler une erreur, proposer des images ou collaborer à sa rédaction contactez le contributeur via le formulaire ci-dessous.