Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Revue de web : La halle Freyssinet protégée... mais de quoi?

Lire cet intéressant papier sur le site (lui-même aussi passionnant)  :http://grandparis.blogs.liberation.fr/vincendon/2012/03/la-halle-freyssinet-protegee-mais-de-quoi.html

 

Extrait de l'article (voir également les commentaires des lecteurs pas tous amènes...)

(...)

Donc c'est fait, tout est protégé. Que va-t-il se passer maintenant? La halle appartient à la SNCF. Une des directions de la maison l'a mise en vente pour 80 millions d'euros, tandis qu'une autre a délivré en 2009 une autorisation d'exploitation à Bernard Jaulin, patron d'une société d'événementiel. Au fil du temps, celui-ci a démontré que le lieu pouvait servir pour diverses manifestations, salons, conventions ou défilés de mode. "J'avais commencé à réfléchir la reconversion dans ce cadre-là, dit Jérôme Coumet, pour imaginer un  lieu très polyvalent du type Grand Palais mais avec moins de contraintes. Il y aurait pu y avoir des activités comme ce que fait Jaulin et d'autres plus ouvertes au grand public dans un rapport moitié-moitié".

halle jaulin la halle aménagée par B. Jaulin pour les événementiels (image extraite du blog)

"Mais, ajoute le maire, ça coûte un bras d'acheter la Halle et un autre pour la remettre à niveau". Avec le classement, l'opération d'urbanisme que prévoyait la ville de Paris devient impossible. "Il y a une perte très lourde. Quant à acheter 80 millions d'euros une non constructibilité..." Paris a été un peu échaudé par le 104, magnifique bâtiment classé reconverti en équipement culturel, qui peine à trouver son  rythme et pèse pas mal sur les finances municipales. Or, personne ne s'attend à ce que la SNCF baisse les prix. Le gouvernment Sarkozy continue à pousser les administrations et les entreprises publiques à céder leurs propriétés au prix du marché. Et si le candidat Hollande envisage des cessions à titre gratuit, c'est pour faire du logement social, pas des manifestations culturelles. Il apparaît certain que le classement ne va pas simplifier la vie du propriétaire. "M. Canepa a envoyé une balle dans le pied de la SNCF", persifle le maire.

De fait, si la halle est classée et si le prix de vente ne diminue pas, la Ville de Paris pourrait ne plus être acquéreur. Mais d'autres, en revanche, s'y verraient bien. On parle d'Unibail-Rodamco, opérateur de centres commerciaux, qui pourrait acquérir un lieu de ce genre. "La reconversion des chais de Bercy, de l'autre côté de la Seine, ça marche très bien", note Coumet en évoquant le centre commercial Bercy Village. Et ces professionnels savent parfaitement s'adapter à des lieux classés, commme ils l'ont prouvé au Cnit de la Défense, par exemple. Les défenseurs de la halle  n'ont sans doute pas voulu la protéger pour qu'elle abrite un jour Pimckie ou la boutique SFR, mais c'est peut-être le destin qui l'attend. Quant à Jaulin,"dans cette hypothèse, il aura ses yeux pour pleurer", dit l'élu. Peut-être que nous aussi. Dans ces affaires de protection, rien n'est simple.

 

Note d'une lectrice du blog : 

Il y a deux inexactitudes importantes dans l'information que vous divulguez: 1/la halle n'a pas été "classée" mais "inscrite" ; 2/ "tout" n'est pas protégé comme vous l'écrivez,la halle est protégée "à l'exclusion du bâtiment de bureaux" et les espaces extérieurs sans lesquels la halle serait asphyxiée, ne sont pas mentionnés.