Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Une émission (vidéo) "patrimoine" par la Tribune de l'Art

Patrimoine en question(s), la première émission produite par La Tribune de l’Art

http://www.latribunedelart.com/i-patrimoine-en-question-s-i-la-premiere-emission-produite-par-i-la-tribune-de-l-art-i-article003580.html

 

trinunedelart L’émission s’appelle Patrimoine en question(s). Et pour ce premier numéro, enregistré le 22 février 2012 et qui s’intitule « La France protège-t-elle encore son patrimoine ? », nous avons reçu Philippe Bélaval, directeur des Patrimoines au ministère de la Culture, Vincent Eblé, sénateur et président du Conseil général de Seine-et-Marne, Alexandre Gady, professeur des Universités et président de la SPPEF, et Benoît de Sagazan, journaliste, auteur de Patrimoine en blog.

Extraits du déroulé de l'émission qui concerne le patrimoine industriel

 Deuxième partie : les associations contre les élus ?

20’ 30’’ à 25’ 55’’ [0 à 5’ 25’’] [3] - Alexandre Gady explique quel est le rôle des associations et leur légitimité dans le débat, en soulignant en quoi elles sont complémentaires des élus qu’ils peuvent parfois gêner. Philippe Bélaval dit la considération du ministère pour les associations, notamment les huit grandes associations représentatives et la richesse du dialogue. Il refuse une approche manichéenne des élus très méchants contre les associations vertueuses et pense que le patrimoine est toujours bien défendu. Il affirme son soutien aux ABF.

25’ 55’’ à 29’ 27’’ [5’ 25’’ à 8’ 57’’) - Le cas parisien - Serres d’Auteuil, Samaritaine, Place de la République - est évoqué par Didier Rykner qui souligne que, quand les associations ne bougent pas, les élus peuvent faire ce qu’ils veulent. Vincent Eblé souligne que le patrimoine n’est pas un objet figé et que chaque dossier est particulier. Didier Rykner pense que le patrimoine est sous protégé, Vincent Eblé que cela est la traduction d’appréciations différenciées sur un dossier donné. 

Septième partie : quelques affaires en cours

1 h 13’ 54’’ à 1 h 19’ 13’’ [0 à 5’ 17’’] - Didier Rykner rappelle l’affaire du château d’Ancenis. Philippe Bélaval confirme qu’une inspection s’est rendue sur place le mardi 21 février et que le rapport lui a été remis le 22 (jour de l’enregistrement). Il dit que le bâtiment projeté a reçu toutes les autorisations nécessaires. Didier Rykner en conclut que cela est très étonnant. Alexandre Gady indique que cette affaire a produit une énorme émotion à Ancenis. Il espère que le ministre prendra une position forte sur ce dossier. Il regrette qu’il n’y ait pas au moins une qualité architecturale dans le bâtiment projeté et rappelle que depuis qu’il préside la SPPEF il est attentif à l’architecture la plus récente.

1 h 19’ 13’’ à 1 h 21’ 46’’ [5’ 17’’ à 7’ 50’’] - Pour Alexandre Gady en effet, comme pour les autres participants, le souci n’est pas l’architecture contemporaine. On aborde alors la question de la halle Freyssinet. Vincent Eblé rappelle que le Freyssinet est un architecte majeur. Philippe Bélaval indique que le préfet de région doit rendre sa décision sur la protection demandée par la Commission régionale du patrimoine d’Ile-de-France.