Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Revue de web; La Réunion : Quand Beaufonds disparut

Revue de web :  La Réunion : Quand Beaufonds disparut...

 

Lire l'article et voir les photos ici : http://dpr974.wordpress.com/2012/02/25/quand-beaufonds-disparut/

 

beaufonds Il n’y a pas si longtemps de cela les usines sucrières faisaient la richesse des territoires communaux sur lesquels elles étaient construites. Parmi celles-ci, l’usine de Beaufonds, à Saint-Benoît, n’échappait pas à la règle : pendant six mois, période dite de la coupe, elle devenait le principal pôle attractif et financier de cette région de l’Est. La petite commune sortait alors de son apparente léthargie pour devenir une fourmilière pleine de vie et de sons.

La remise en route des moulins, en sommeil pendant toute l’entre coupe, générait une activité fébrile de laquelle toute une partie de la population tirait sa subsistance. Une armada de camions en tous genres et aussi, pendant très longtemps, de charrettes à bœufs, encombrait alors toutes les routes et les chemins menant à l’usine.

Sur la plate-forme qui se trouvait juste devant l’entrée des moulins, à longueur de journée, le grappin manié de main de maître par un conducteur en sueur, entassait les cannes provenant des camions, des charrettes ou encore du petit train brinqueballant qui reliait la propriété de Beaulieu à celle de Beaufonds.

Suite sur le blog...

 

 


David HUET est l’auteur de nombreux  livres, parmi lesquels « Ti-Kréver», « Doboute  Tanbi », « Souvenance »… parus à Azalées Editions.

 

L’auteur parle de lieux, de gens, d’événements qu’il a bien connus. Il a commencé sa vie de travail tout en bas de l’échelle comme « graisseur de moulins » de l’usine de Beaufonds, avant de passer à la comptabilité et de devenir plus tard Inspecteur central des PTT. Ses écrits nous sont un précieux témoignage de la vie à La Réunion dans les années (19)50, alors que notre île commençait à connaître de profonds changements.

La volonté de David HUET est, nous dit-il, de « participer modestement à la sauvegarde … d’un peu de la mémoire collective de cette époque. »