Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Revue de presse : passerelle Eiffel à Bordeaux: un accord en vue

Passerelle Eiffel à Bordeaux: un accord en vue

 

lire cet article, voir l'illustration :Passerelle Eiffel à Bordeaux: un accord en vue

En ce mois de janvier, l'Echo des collines, le mensuel de la Rive Droite de Bordeaux consacre l'un de ses articles à la passerelle Eiffel. Construite en 1858 pour relier la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans sur la Rive Droite à la compagnie des chemins de fer du Midi sur la Rive Gauche, elle a failli être détruite en 2008, lorsque, pour remédier au bouchon ferroviaire de Bordeaux, un nouveau pont a été construit. Son salut, elle le doit à l'association Sauvons la passerelle Eiffel, crée en 2005 par les descendants de cette ingénieur prolifique. L'Echo, qui a rencontré sa présidente, Myriam Larnaudie-Eiffel, lors du second salon du livre de Salleboeuf, en novembre dernier, évoquait alors "un avenir encore flou", il y a encore quelques mois. Aujourd'hui, la situation évolue; un accord pourrait être conclu d'ici deux à trois mois sur l'avenir du pont.


Si le nom Eiffel évoque d'emblée, la tour éponyme, devenue un monument emblématique de la capitale française et de la France, c'est avec le pont bordelais que naîtra la renommée de l'ingénieur qui avait pris la tête du chantier de construction. Agé alors de 26 ans, Gustave Eiffel gagnera avec cet édifice innovant pour l'époque, le respect et l'estime des ingénieurs des Ponts et Chaussées; le début d'une carrière internationale qui le mènera sur tous les continents.
Aujourd'hui, la passerelle Saint-Jean est protégée par un classement aux Monuments Historiques et c'est un nouveau pont à 4 voies, mis en service en 2010, qui assure la liaison ferroviaire entre les deux rives de Bordeaux. RFF, Réseau Ferré de France en est l'actuel propriétaire et  l'Etablissement Public d'Aménagement Bordeaux-Euratlantique doit en assurer les travaux de réhabilition pour un coût de 3 millions d'euros. Pour l'heure, ils n'ont toujours pas commencé; l'Etat, la ville de Bordeaux, la CUB, RFF et l'Etablissement Public d'Aménagement Bordeaux-Euratlantique, les parties prenantes du dossier, ont en effet longtemps achoppé sur la question de la propriété future de celle-ci. 

Peut-être la fin du tunnel pour la passerelle
Une question en voie de résolution selon Phillipe Courtois, le directeur de Bordeaux Eutlantique qui a déclaré "qu'un accord devrait être trouvé dans le courant des mois mars-avril", dans lequel la ville de Bordeaux et la CUB seraient au premier rang. Une fois  cet accord conclu, un concours d'architecture sera alors lancé pour décider de son aménagement définitif. Toujours selon P. Courtois, un concessus a été trouvé sur  la vocation du pont qui devrait être réservé aux piétons et aux cyclistes. Avant les travaux d'aménagement, il est également  question d'éclairer la passerelle pour la mettre en valeur, un projet proposé par l'association Sauvons la passerelle Eiffel. Une réunion entre celle-ci et l'EPA devait se tenir mercredi 25 janvier à ce sujet.

Malika Ouaddah

Pour trouver l'Echo des  collines : 05 57 34 01 96 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.