Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Parution : Pont-Salomon : une histoire de faux

Pont-Salomon, une histoire de faux

Textes de Joseph Gourgaud - photographies de Bernard Peyrol Editions Jeanne d'Arc -

Format à l'italienne 24X22 cm 132 pages  - Sortie en librairie fin novembre 2011

Présentation du livre : La faux à Pont Salomon, une histoire singulière en Haute-Loire. Un simple hameau de cent âmes, à vocation rurale, va voir sa destinée basculer avec l’arrivée d’une industrie en 1842. Sept sites seront créés le long de la rivière la Semène par les capitaines d’industrie qui se sont succédés au cours des décennies. Sous l'impulsion de leurs dirigeants les usines produiront jusqu'à 300 000 faux par an. Pont Salomon vit alors au rythme de ses martinets et devient commune en 1865. Après la deuxième guerre mondiale, grâce à l'électricité et le gaz, la chaîne de fabrication va profondément se moderniser. Un seul poste n'évoluera pas dans le temps, le platinage. Mais, avec le développement de la mécanisation du travail dans les petites exploitations agricoles, va s’amorcer, de manière irréversible, le déclin de la faux. Page après page, chapitre après chapitre, le lecteur va se glisser dans cette histoire remarquable et suivre pas à pas cette épopée industrielle du milieu du 19e siècle.

http://www.peyrolbernard.com/une_histoire_de_faux.php

La faux à Pont Salomon, une histoire singulière en Haute-Loire.
Un simple hameau de cent âmes, à vocation rurale, va voir sa destinée basculer avec l'arrivée d'une industrie en 1842.

Sept sites seront créés le long de la rivière la Semène par les capitaines d'industrie qui se sont succédés au cours des décennies.
Sous l'impulsion de leurs dirigeants les usines produiront jusqu'à 300 000 faux par an.

Pont Salomon vit alors au rythme de ses martinets et devient commune en 1865.

Après la deuxième guerre mondiale, grâce à l'électricité et le gaz, la chaîne de fabrication va profondément se moderniser. Un seul poste n'évoluera pas dans le temps, le platinage.

Mais, avec le développement de la mécanisation du travail dans les petites exploitations agricoles, va s'amorcer, de manière irréversible, le déclin de la faux.

Page après page, chapitre après chapitre, le lecteur va se glisser dans cette histoire remarquable et suivre pas à pas cette épopée industrielle du milieu du 19e siècle.