Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Réflexion : Patrimoine industriel en France: une reconversion impossible?

 

Patrimoine industriel en France: une reconversion impossible?

 

 


 

Cliquez sur ce lien pour lire l'article en entier : http://robin-reichert.suite101.fr/patrimoine-industriel-en-france-une-reconversion-impossible-a32127

Article signé :  Robin Reichert

 

Expliquer pourquoi en France le patrimoine industriel est globalement oublié et dénigré n'est pas chose facile, c'est pourtant ce que nous allons tenter.

 

En 2006 est paru un livre italien, écrit également en français, en anglais, en espagnol et en portugais, intitulé Usines Reconverties. Sur les 31 sites industriels réhabilités en bureaux, musées, commerces, logements, répertoriés aucun ne se trouve en France. Pourtant, l’Italie n’est pas spécialement connue pour sa francophobie, et le livre, parmi les 4 langues dans lesquelles il est écrit, présente une partie en français.

Sans pour autant être « vexé » par cet oubli (volontaire ou inconscient ?), il faudrait peut-être que nous nous interrogions à propos de notre vision du patrimoine industriel ; car au fond, si ces auteurs italiens n’ont pas jugé bon de présenter ne serait-ce qu’un exemple de reconversion de site industriel en France (alors que des usines en Pologne, en Chine ou au Brésil le sont), ne serait-ce pas parce que dans notre pays, la notion de patrimoine industriel reste encore peu développée ? Et que donc aucun exemple digne d’intérêt pour ce livre n’est présent en France ?

La réhabilitation des usines nous vient de pays protestants; la faible influence de l'"éthique protestante" (Max Weber) en France peut-elle expliquer la situation française?

Cette tendance, depuis plusieurs années, de réinvestir les infrastructures industrielles plutôt que de les détruire, nous vient des pays anglo-saxons. Sur 31 sites industriels présentés dans le livre, 20 sont anglo-saxons (Etats-Unis, Royaume-Uni, Canada, Australie) et plus globalement germaniques (Allemagne). Ces pays, de tradition protestante, ont connu une industrialisation poussée plus précoce que dans les pays catholiques du sud de l’Europe (la France étant entre les deux). Ce lien entre religion et développement économique, le sociologue allemand Max Weber le fait dans son ouvrage Ethique protestante et Esprit du Capitalisme. Ici, nous allons tenter de montrer le lien entre l’éthique protestante et le mouvement de reconversion du patrimoine industriel.

 

De par le caractère puritain et ascétique du culte protestant, et aussi selon le principe de Soli Deo Gloria (« à Dieu seul la gloire »), les protestants ne connaissent que peu la notion de lieu saint, c’est pourquoi on retrouve (beaucoup plus que dans le monde catholique) d’ancien lieux de culte en Angleterre ou au Pays-Bas, transformés en restaurant ou en habitation. Par extension, l’axiome « 1 lieu = 1 fonction » n’aurait que peu de valeur dans la mentalité protestante, permettant ainsi les réhabilitations d’usines, puisque les réalisations humaines n’ont pas de valeur « intangible » ou « absolue ».

L'unicité de la pensé cartésienne française pourrait expliquer pourquoi la reconversion industrielle est compliquée en France

Seulement, dans le livre Usines Reconverties, s’il n’y a pas d’exemple français, il y a des exemples issus de pays de tradition catholique, même s’ils sont beaucoup moins nombreux (10 lieux sur 31, situés au Brésil, en Italie ou en Espagne). L’absence française ne peut donc être uniquement expliquée par la religion ; l’explication se trouverait donc dans une spécificité française. Aussi, un trait de la mentalité française (peut-être pas uniquement français d’ailleurs), que je n’arrive pas à m’expliquer, est l’axiome suivant : « 1 individu = 1 fonction », qui pourrait au moins en partie expliquer la difficile reconversion du patrimoine industriel en France.

Il faut remarquer en effet qu’en France, peut-être plus qu’ailleurs, la polyvalence des individus, le fait qu’ils puissent non pas se spécialiser dans un domaine mais avoir des aptitudes diverses, parait peu reconnu et apprécié. Par exemple, aussi doué que fut un ancien acteur en politique, sa carrière (même passée) de comédien l’empêcherait de percer en France, alors qu’aux Etats-Unis au moins dans un cas, il aura pu devenir président (cf. Ronald Reagan). En France, l’on considère généralement qu’on ne peut avoir des compétences réellement affirmées que dans un seul et même domaine.

(suite en cliquant sur le lien ci-après)

Read more at Suite101: Patrimoine industriel en France: une reconversion impossible? | Suite101.fr http://robin-reichert.suite101.fr/patrimoine-industriel-en-france-une-reconversion-impossible-a32127#ixzz1c5fiiNtH