Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Résultats de la 13e édition du prix d'histoire François Bourdon

Résultats de la 13e  édition du prix d'histoire François Bourdon

"Techniques, entreprises et société industrielle"
Pour sa treizième édition le prix d?histoire de l'Académie François Bourdon-Le Creusot et de la Fondation Arts et Métiers : « François Bourdon, Techniques, entreprises et société industrielle », doté d'une somme de 1 500 euros., a été attribué à

Michel Guillou pour sa thèse d'histoire La France et les télécommunications par satellites des années 1950 aux années 1970. Une ambition contrariée.
Université Paris IV-Sorbonne

Le prix jeune chercheur doté d?une somme de 750 , a été attribué  à Benoît Doessant pour son Master 2 d'histoire Les transports maritimes pétroliers du groupe Total (1924-1994).
Université Paris IV-Sorbonne

Cette année encore les membres du jury se félicitent de la diversité des écrits reçus qui permet au prix d?histoire François Bourdon de s?ancrer plus fortement encore dans l?ensemble des domaines de l?histoire industrielle et des entreprises et plus généralement de la société industrielle.

Comme le veut le principe du prix, le treizième jury était composé d?industriels et d'universitaires. Participaient à ce jury mesdames Claudine Cartier, Inspectrice à la Direction des Musée de France, Anne Dalmasso, maître de conférence d'histoire à l'Université de Grenoble, Françoise Fortunet, professeur émérite à l'Université de Bourgogne et Dominique Varinois, IA-IPR, rectorat de Bordeaux; messieurs Antoine de Badereau, ingénieur centralien ; Gérard Chrysostome, ingénieur centralien ; François Labadens, ancien secrétaire général d'USINOR ; Paul Lacour, directeur de Wendel-Participations ; Philippe Mioche, professeur d'histoire à l'Université d'Aix-en-Provence, chaire Jean Monnet de l'histoire de l'intégration européenne ; Philippe Raulin, ingénieur des Ponts et Chaussées, ancien secrétaire général de FRAMATOME ; Olivier Raveux, chargé de recherche au CNRS-UMR Telemme ; Serge Wolikow, professeur d?histoire, Directeur de la Maison des Sciences de l?Homme de Dijon;

GUILLOU Michel, La France et les télécommunications par satellites des années 1950 aux années 1970. Une ambition contrariée, thèse de doctorat d'histoire contemporaine, Université Paris IV Sorbonne, 1 718 p. Thèse d'histoire réalisée sous la direction de Pascal Griset.

La nuit du 10 au 11 juillet 1962, la station de télécommunication par .satellites ; C'est le début des télécommunications spatiales qui marque l'entrée de la France dans ce secteur industriel. Michel Guillou inscrit sa thèse dans l'histoire des grands réseaux techniques à travers l'histoire des communications par satellites. Il montre comment la France a mené ses projets de communications spatiales et comment elle s'est inscrite dans un domaine qui est par nature international, à travers notamment la réalisation du projet « Symphonie » en partenariat avec l'Allemagne. Il met l'accent sur les péripéties du programme français qui n'a pas rencontré l'écho de l'ensemble des partenaires européens de l'époque.

Ivan Kharaba - Directeur Académie François Bourdon
Cour du Manège-Château de la Verrerie
BP 60031 - 71201 Le Creusot Cedex
Tél. : 03 85 80 81 51 Fax : 03 85 80 80 84
www.afbourdon.com