Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Inventaire : le patrimoine minier de Lavaveix

Inventaire : http://www.region-limousin.fr/Le-patrimoine-minier-de-Lavaveix

Installée sur un bassin houiller, Lavaveix-les-Mines a été construite par et pour l’industrie. La ville est née en 1868 de l’exploitation de cette richesse souterraine, concédée à la SA des Houillères d’Ahun dès 1863. 
Les éléments bâtis qui la constituent incarnent la mémoire des hommes qui ont travaillé le charbon : ils racontent la technique de la mine.

Des sinistres (effondrements localisés, affaissements de terrain), conséquences des anciennes exploitations souterraines, ont légitimé la démolition par la direction régionale de l’iIndustrie de la recherche et de l’environnement, en 2006, de tous les bâtiments considérés comme « à risque ». Un plan de prévention des risques miniers (PPRM) est en cours de constitution sur l’ensemble du site. 
Mais une volonté de préservation patrimoniale est apparue parallèlement : les anciens ateliers de la mine ont été inscrits au titre des Monuments historiques en juillet 2006.

Aujourd’hui, la commune s’est lancée dans une opération globale d’aménagement du bourg, cofinancée par la Région Limousin. Elle a souhaité accompagner ce projet, porteur d’un renouveau économique, d’une réflexion sur son histoire et sur les éléments à transmettre aux générations futures. 
Ce devoir de mémoire motive aujourd’hui une étude précise du territoire et de son patrimoine minier, inventaire thématique mené par le service de l’Inventaire et du patrimoine culturel de la région Limousin.

Les quatre phases de l’étude : (non daté)

  • le repérage sur le terrain, à partir du cadastre, des installations minières et connexes (habitat ouvrier, édifices publics construits par la Compagnie des Houillères d’Ahun),
  • la couverture photographique des éléments repérés,
  • les recherches documentaires : dépouillement du fonds des Houillères d’Ahun déposé aux Archives départementales de la Creuse,
  • la mise en forme des données recueillies dans un dossier électronique, accessible à la mairie et reversé à terme sur les bases du Ministère de la Culture.