Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Une réflexion sur l'insertion de vestiges sidérurgiques dans la ville monderne

Belval est un lieu de technologie de pointe et a en tant que tel fait l’objet de maints articles dans la Revue technique luxembourgeoise. L’usine de Belval a été construite de 1909-1912 et se composait de six hauts fourneaux, d’une aciérie et d’un laminoir. De 1965-1979, les anciens hauts fourneaux ont été remplacés par trois nouveaux équipements plus puissants qui ont cessé leurs activités avec l’introduction de la filière électrique au début des années 1990. Un des hauts fourneaux a été vendu à une société chinoise en 1996, les deux autres hauts fourneaux mis à l’arrêt ont été protégés par inscription à l’«Inventaire supplémentaire des Sites et Monuments nationaux» dans le but de les conserver et de les valoriser en tant que patrimoine industriel.

(...)

Le concept de conservation retenu par le gouvernement en 2005 était la troisième variante proposée qui part sur l’idée de faire des anciennes infrastructures industrielles une partie intégrante de la vie urbaine. Ce concept comporte d’importants travaux de démantèlement en vue de la création d’un espace à activités multiples drainant un certain flux de populations qui animent le lieu. Le haut fourneau A est conservé avec sa halle des coulées et ses principaux équipements tandis que le haut fourneau B est réduit à la silhouette et apparaît dans sa nudité comme une sculpture surdimensionnée.

(...)

Suite à la crise économique, le projet du CNCI a été reporté à une phase ultérieure. Dans l’immédiat seront réalisés les travaux de conservation des vestiges des hauts fourneaux qui consistent en un traitement des surfaces et dans la res- tauration de certains éléments qui avaient été démontés pour être remis en état.

Après toutes les interventions réalisées pour adapter les ves- tiges industriels au nouveau contexte d’un quartier univer- sitaire, les hauts fourneaux auront changé complètement d’aspect par rapport à leur origine. Leurs structures impres- sionnantes continueront néanmoins à déterminer l’image du nouvel espace urbain de Belval. Mis en lumière d’après un concept de l’artiste Ingo Maurer et reflétés dans les bassins d’eau conçus par le paysagiste Michel Desvigne, les hauts fourneaux constitueront un lieu d’attraction majeur de la Terrasse des Hauts Fourneaux. Il reste à espérer que la situa- tion financière permettra bientôt de donner suite également à la motion de la Chambre des Députés qui préconise la réa- lisation du CNCI afin de leur insuffler une nouvelle vie.

Antoinette Lorang (Fonds Belval)

Pour télécharger les trois pages largement illustrées cliquez ici 

http://www.google.com/url?sa=X&q=http://www.revue-technique.lu/wp-content/uploads/2010/11/RT_2010_03_Belval.pdf&ct=ga&cad=:s7:f2:v0:d1:i1:ld:e0:p0:t1289451626:&cd=4JGrqsplCNA&usg=AFQjCNGwYBCaYXGe1ESNr95epTdemLsByQ