Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Sedan : Tapis Point racheté par la Ville

La Manufacture de tapis d'art du Point de Sedan est désormais, dans sa totalité, sous l'aile de la ville de Sedan.

La municipalité a en effet racheté le patrimoine foncier vendredi dernier, dans le cadre d'une vente aux enchères inversée. L'information nous a été communiquée de bonne source, dimanche, et confirmée lundi en fin d'après-midi, par le cabinet du maire. Un pas en avant capital pour la protection de ce patrimoine industriel, unique en France et datant de 1890.
Depuis plus d'un an, la municipalité se préparait à racheter le site du boulevard Gambetta, après l'acquisition le 19 février 2009, des biens mobiliers dont cinq métiers à tisser, pour un montant de 25 000 euros, puis le vote favorable du conseil municipal du 30 mars 2009, où l'opposition s'était cependant abstenue.

Dès janvier de la même année, la municipalité s'était en effet engagée à sauver la mémoire de l'entreprise - dernier et prestigieux fleuron du textile - placée en liquidation le 6 octobre 2008.


Charpente type Eiffel
Le bâtiment du Tapis Point de Sedan, doté d'une immense verrière métallique, de type Eiffel, très innovante à l'époque, a été mis à prix 400 000 euros. Aucun acquéreur ne s'est manifesté à ce prix, ni même à 300 000 euros. A 200 000 euros, prix légèrement inférieur à l'estimation des Domaines (qui était de 218.000 euros) Maître Alexandra Joliot-Froissard qui était mandatée par la Ville a obtenu l'adjudication, intégrant ainsi le Tapis Point dans le patrimoine, déjà très riche, de la ville de Sedan.
« La Ville est encore considérée comme adjudicataire car il reste encore quelques démarches administratives pour être officiellement propriétaire » confiait lundi soir Murielle Henry, directrice de cabinet du maire hospitalisé.
Le risque de voir ce patrimoine, datant de 1890, dispersé et le site transformé en immeuble étant écarté, la municipalité a désormais toute latitude pour donner corps à la réalisation d'un ensemble muséal, depuis longtemps en gestation, faute de lieu adapté.


Centre patrimonial
Le souhait de Didier Herbillon est de transformer ce site en un grand centre du patrimoine sedanais, qui inclurait les métiers, dont le grand Jacquard, classé, et l'outillage du Tapis Point mais ne serait pas réservé à la seule histoire du textile.
L'un des principaux projets serait d'y réaliser le fameux « CIAP » (centre d'interprétation de l'architecture et du patrimoine) prévu par le label Ville d'Art et d'Histoire. Dernièrement, dans le cadre du 140e anniversaire de la bataille de 1870, Didier Herbillon évoquait la nécessité d'y intégrer aussi la mémoire des trois guerres.

 Dominique BERTHÉAS

source : http://www.lunion.presse.fr/article/ardennes/le-tapis-point-rachete-par-la-ville