Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Pétition pour la conservation de la cheminée du site FCB

Sauvegarde de la cheminée du site FCB

Adresse de la pétition : http://www.lapetition.be/petition.php?petid=7680

Nous relayons cette pétition : vous pouvez la signer en utilisant le lien ci-dessus


 

Nous avons appris que dans les projets de réhabilitation des friches industrielles de l’usine Five-Cail-Babcock dont LMCU (Lille Métropole Communauté Urbaine) a la maîtrise d’œuvre, il est question de détruire la grande cheminée de cette usine. 

Or il s'agit d'un repère important dans le paysage urbain, (rappelons que cette cheminée est la deuxième plus haute de la métropole !) témoignage du travail des milliers d'ouvriers qui se sont succédés sur ce lieu. C’est également un élément essentiel du patrimoine industriel car les réalisations de cette usine se retrouvent dans le monde entier (pont Alexandre III et ascenseur de la tour Eiffel à Paris, sucreries au Brésil, locomotives en Afrique, machines à vapeur en Guyane, à La Réunion, en Guadeloupe, tunnelier trans-Manche etc...).

Fives_Cail_Babcock_cheminee_-_Photo_A._Demoulin  FCB_2_-_Photo_Annick_Demoulin

cliquez sur les vignettes pour les agrandir...

Le monde entier qui connaît aussi la musique de l’Internationale, créée non loin de cette cheminée, par Pierre Degeyter, alors ouvrier de l’usine. Ce chant révolutionnaire qui est né à Lille a fait le tour du monde apportant espoir à des générations de travailleurs. Or aucun mémorial n’est prévu sur le site pour souligner ce fait historique.


Pourtant, il n’y a pas si longtemps, dans les « Cahiers des recommandations architecturales urbaines et paysagères pour les zones urbaines de patrimoine bâti de 2009» LMCU, citait l'exemple d'une cheminée d'une ancienne tannerie des Pays-Bas, réhabilitée, en remarquant qu’elle devenait « un repère urbain à la fois spatial et social ». Nous pensons la même chose, et considérons que c’est l’exemple à suivre.


Par ailleurs, le Président du Conseil Général du Nord, Mr Derosier, faisait lui aussi remarquer, dans la brochure d’inventaire des cheminées d’usines éditée par l’association Proscitec que « Les cheminées d'usines sont emblématiques de notre département, de son histoire et de ses traditions. Elles font partie de notre patrimoine et de notre identité commune. Ces constructions ont traversé les décennies et les générations. Les cheminées d'usines ont longtemps été le symbole du labeur et de la souffrance, mais aussi d'une époque prospère. Témoin d'un passé industriel florissant puis déclinant, les cheminées d'usines sont aujourd'hui un élément de patrimoine. En devenant des objets d'intérêt culturel, elles illustrent à quel point le Nord est dorénavant loin des clichés, qu'il est un département qui a su rebondir, qui met en avant ses atouts et qui est devenu une destination touristique, gage d'une image renouvelée et largement positive. Les cheminées d'usines sont aujourd'hui signe de notre fierté d'appartenir à un département empli de richesses parfois insoupçonnées. Elles constituent toutefois un patrimoine fragile qu'il faut protéger. […]Le territoire riche de son histoire, qui fait vivre son patrimoine et ses traditions, est aussi un territoire qui saura le mieux laisser émerger de nouvelles formes d'expression et affronter l'avenir armé de la force transmise par les générations précédentes. »


Le présent appel ne fait donc que reprendre les arguments de ceux là même qui par ailleurs n’ont aucun état d’âme à laisser démolir ce monument historique sous différents prétextes.
Madame le Maire, Madame la Présidente de LMCU nous demandons que la grande cheminée de l'usine Fives Cail Babcock soit conservée, restaurée et qu'elle soit consacrée à la mémoire de Pierre Degeyter et de la composition de l'Internationale.