Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Nouzonville : l'avenir de la friche Val Thomé

A Nouzonville, l'avenir de la friche Val Thomé fait toujours débat ça la f(r)iche un peu mieux

http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/a-nouzonville-lavenir-de-la-friche-val-thome-fait-toujours-debat-ca-la-friche-u

(...)

L'entrée du futur PNR

Là-dessus, même si certains leur reprochent de s'être intéressés un peu tardivement au dossier, le prestigieux aréopage de Thomé demain (l'historien Didier Bigorgne, le peintre Simon Cocu, l'ancien député René Visse, liste non exhaustive) a désormais convaincu de la pertinence de son propos. Cœur d'Ardenne a mis le dossier en suspens et commandé une nouvelle étude (dont la conclusion est attendue pour l'été) pour expertiser la solidité du béton du bâtiment principal. Et si une partie, donc, peut s'intégrer dans un projet de réhabilitation.
« Ainsi la friche, élément de mémoire du patrimoine industriel, deviendrait après quelques travaux et l'éventuelle dépollution un vrai argument touristique à l'entrée de la vallée de la Meuse et du parc naturel régional » s'est réjoui Didier Bigorgne.
Et cela effacerait une verrue au cœur de Nouzonville. Une verrue qui soit en passant s'est élargie depuis la fermeture de Thomé-Génot, celle d'Intermarché…
Même l'ancien maire Guy Istace est convaincu, lui qui plaidait en 2001 pour la création d 'une halte nautique et d'un garage pour bateaux. Mais Cœur d'Ardenne n'existait pas encore, et la ville n'avait pas les moyens d'être maître d'œuvre du projet.
La ville qui reste, finalement, la plus réticente. Un adjoint présent à l'assemblée, Christophe Lejeune, disant son doute quant à la pertinence de ce projet, et du poids qui incombera à la localité en terme de fonctionnement.
« Dans un premier temps, ce qu'on demande, c'est le dialogue… » a résumé Jean-Pierre Danne, autre pilier de Thomé Demain. « Et la transparence » a ajouté Didier Bigorgne. Ca vient, ça vient..


Philippe MELLET (L'union)