Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Tence : le moulinage des Mazeaux en danger

Tence : le moulinage des Mazeaux en danger

Source : le Progrès

http://www.leprogres.fr/fr/article/2794981,183/Le-moulinage-des-Mazeaux-un-patrimoine-en-danger.html

 

Le moulinage des Mazeaux, c'est un peu « le fil d'Ariane » de l'Histoire industrielle du Plateau. Et de fil, il en a longtemps été question avec la soie qui a fait la prospérité du site dès le milieu du XIXe siècle et qui donnait du travail aux femmes des environs. L'activité, devenue artisanale à partir des années 1980, a été stoppée définitivement en 1996. Aujourd'hui, le moulinage du village des Mazeaux, à Tence, menace de disparaître, faute de moyens pour entretenir les lieux.

Le moulinage des Mazeaux, c'est un peu « le fil d'Ariane » de l'Histoire industrielle du Plateau. Et de fil, il en a longtemps été question avec la soie qui a fait la prospérité du site dès le milieu du XIXe siècle et qui donnait du travail aux femmes des environs. L'activité, devenue artisanale à partir des années 1980, a été stoppée définitivement en 1996. Aujourd'hui, le moulinage du village des Mazeaux, à Tence, menace de disparaître, faute de moyens pour entretenir les lieux.

 

(...)
Un vrai trésor en sommeil. Si les machines se sont tues, elles restent en état de marche, un vrai témoignage d'une époque et d'un patrimoine industriel. Certaines d'entre elles sont, d'ailleurs, uniques en Europe. Un atout que les héritiers souhaiteraient voir passer sous le giron de la communauté de communes du Haut-Lignon, pour le préserver et le mettre en valeur. Seul hic, les collectivités, elles, ne semblent pas de cet avis. Conviés à la réunion d'hier, les représentants de la municipalité ou de la communauté de communes ont boudé l'invitation. « On regrette ces absences, pestent les sympathisants du moulinage, issus de l'association Rochepaule pour mémoire, mémoire d'avenir. On a l'impression que personne ne peut bouger alors que si la communauté de communes le rachète, elle pourra sauver ce lieu, en partie grâce aux aides allouées que des particuliers ne peuvent toucher. Il y a urgence, il faut sauver le moulinage des Mazeaux. La balle est dans le camp des politiques. »
Les collectivités devraient débourser 150 000 euros pour acquérir les lieux et pouvoir les préserver. Mais si le dossier bloque, c'est en partie à cause d'une étude menée en 2006 par le Syndicat mixte qui avait montré qu'une reprise du site, pour la création d'un musée, engendrerait des pertes de 1 500 000 euros sur cinq ans. Des chiffres jugés « grotesques » par les propriétaires. « Cette étude a coûté 30 000 euros. Avec cette somme, on aurait pu refaire des toits et une partie des travaux. »
Les héritiers se donnent jusqu'à la fin de l'année pour tenter de trouver un compromis avec les collectivités locales. Sinon, le moulinage des Mazeaux ne sera plus qu'un vieux souvenir où l'on aura perdu le fil de l'Histoire…
Christophe Darne
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.