Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Retour de la menace sur les chaussées et les moulins

On croyait la menace écartée : il semble qu'il n'en est rien si on lit la pétition lancée par les Creusois (relayée par d'autres associations ou départements) : au nom de la continuité écologique, les chaussées (barrages) seraient à nouveau dans le collimateur (mais pas les grands barrages, les petits, anciens, souvent historiques, voire site protégés).


Pétition à Madame la Ministre de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie

SAUVEZ NOS MOULINS SECULAIRES Association de Sauvegarde des Moulins de Creuse

cliquez sur ce lien... http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/madame-la-ministre-de-l-ecologie-du-d%C3%A9veloppement-durable-et-de-l-energie-sauvez-nos-moulins-seculaires?recruiter=89378363&;utm_campaign=signature_receipt&utm_medium=email&utm_source=share_petition

barrage SANV Nos différentes régions de France possèdent depuis des siècles des milliers de petits moulins à eau avec leurs digues de retenue. L'existence des digues de ces moulins à eau, présents dans nos paysages régionaux depuis des siècles, est remise en question par l'Administration qui interprète à sa façon la Directive Cadre Européenne sur la qualité de l'eau, en mettant en place une politique de disparition des petites digues des moulins, alors que d'autres états européens les préservent et favorisent leur maintien.

Selon l'Administration Française et l’ONEMA (Office National de l'Eau et des Milieux Aquatiques) : « Pour rétablir durablement la continuité écologique, la seule solution technique est l'effacement de l'ouvrage » (amputation ou destruction).

A l’inverse de ce que prétend l’Administration, il y a des motifs précis au maintien des digues de moulins : - la conservation d’un patrimoine ancien indiscutable qui contribue au charme de nos régions - la production d’hydroélectricité - la régulation des crues - la préservation des populations de poissons pendant les périodes sèches - l’oxygénation de l’eau au niveau des digues.

Quant à leur disparition, elle ne supprimerait pas pour autant les pollutions chimiques et biologiques, premier objectif de la Directive Européenne, ni les conséquences écologiques graves des grands barrages EDF qui eux, mystérieusement, ne sont pas concernés par l’attention de l’administration.

MOBILISONS-NOUS POUR SAUVER NOS MOULINS DE FRANCE DE LA DESTRUCTION VOULUE PAR L’ADMINISTRATION

SIGNONS EN GRAND NOMBRE CETTE PETITION