Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Colloque international : l'aluminium, matière à création (MàJ)

L’aluminium, matière à création XIXe-XXIe siècles Colloque international 

École des Hautes études en sciences sociales, Paris - 11 et 12 décembre 2014


Site web dédié au colloque : http://crealu-2014.sciencesconf.org/

ecran 2014-02-26_à_14.37.33

 

Appel à communications

Matériau de la seconde industrialisation, symbole du progrès de la science puis de la « modernité », l’aluminium fait l’objet de perceptions contrastées : adoubé par certains créateurs (designers, couturiers, artistes), métal de l’exploit et la performance scientifique, technique ou sportive, il a dans d’autres domaines du monde social une image moins forte, car la banalité est moins glorieuse.

Pour ce dernier colloque de l’ANR Créalu, il s’agit de mettre en lumière, par une démarche pluridisciplinaire, les processus créatifs à l’œuvre depuis la découverte et l’invention d’un matériau nouveau au milieu du XIXe siècle : création d’un secteur industriel allant de la mine de bauxite aux objets du quotidien, réception et usages des produits de consommation courante ou d’exception, appropriation par les sociétés dans un contexte de globalisation.

Créalu s’articule autour de 4 axes de recherche définis dans son programme.

Le premier concerne les acteurs de l’industrie et de la création d’un matériau et de ses usages, de l’aluminium chimique aux nanotechnologies, dans ses interactions entre science, technique et économie,  du XIXe au XXIe siècle.

Le deuxième axe vise à définir les usages et les marchés, en focalisant l’attention sur les dispositifs de R&D et d’accompagnement de l’innovation, mais aussi sur la demande sociale et les conditions de diffusion (transports, architecture, design, luxe, vie quotidienne…).

En conséquence, un troisième axe concerne l’imaginaire de l’aluminium. L’intention est de comprendre comment inventeurs, ingénieurs, artisans et artistes ont rêvé et créé le matériau, comment cela se traduit dans l’art et la littérature.

Enfin, le dernier axe interroge les processus de construction du matériau en objet patrimonial : quelles sont les logiques scientifiques qui conduisent à la préservation et mise en valeur du patrimoine culturel de l’aluminium, matériel et immatériel, par typologie d’objets ou non ; quels en sont les contraintes de conservation, les méthodes et les outils ?

 

Dans ce cadre le programme de recherche Créalu pour son colloque final souhaite se centrer sur les processus de création, de perception et de patrimonialisation en œuvre avec l’aluminium, dans une approche comparée entre matériaux :

·     en couvrant des pays où l’aluminium, pourtant très présent, a été jusqu’ici peu étudié comme le monde asiatique ou l’Europe de l’Est, dans une perspective historique prenant en compte les tournants politiques et économiques majeurs et leurs répercussions ;

·     en examinant l’activité créatrice exercée dans les laboratoires de recherche et développement, au sein des entreprises industrielles ou des cabinets d’ingénierie et de design, à tous les niveaux du process industriel et en liaison avec les innovations organisationnelles et financières ;

·     en analysant les nouveaux usages et fonctions du matériau, notamment dans ses dimensions sociétales, spirituelles et rituelles, dans l’exercice des cultes religieux ou païens : design, décoration intérieure, art religieux ;

  • en interrogeant la démarche des institutions muséales locales, nationales et internationales concernées par ces problématiques : musées scientifiques et techniques, musées du design, d’architecture et des arts décoratifs, musées des arts et traditions populaires… Plus largement, il s’agira de comprendre quelle histoire de l’aluminium est donnée à voir dans les expositions et les collections, comment a été et est abordée la thématique des matériaux dans les musées des sciences et techniques, et quelle est la place de l’aluminium dans l’histoire des collections publiques en général.

Un colloque pluridisciplinaire et international

Des communications relevant de l’histoire, de l’histoire de l’art, de l’histoire des sciences, des sciences économiques, des sciences de gestion, de la sociologie, de la  science politique et de la géographie  sont les bienvenues.

Le colloque se déroulera en français et en anglais.

Modalités de soumission et calendrier

Les auteurs.es doivent soumettre un résumé (500 mots) de leur article, ainsi qu’une brève bio-bibliographie, avant le 15 mars 2014par courrier électronique à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Notification d’acceptation : 7 avril 2014.

Comité scientifique

Patrick Fridenson, Centre de recherches historiques, EHESS/CNRS

Florence Hachez-Leroy, Centre de recherches historiques, EHESS/CNRS

Dominique Barjot, Université Paris-Sorbonne (Paris IV)

Franck Cochoy, Université de Toulouse II

Ivan Grinberg, Institut pour l’histoire de l’aluminium

Claire Leymonerie, Institut pour l’histoire de l’aluminium, Centre de recherches historiques, EHESS/CNRS

Philippe Mioche, Université d’Aix-Marseille

Sébastien Soubiran, Jardin des sciences, Université de Strasbourg