Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Usine Sandoz à Orléans : inquiétude toujours..

Nous vous invitons à lire la lettre adressée à Mme la Ministre par l'association  "Présence de Jean Tschumi"...

Madame Aurélie Filipetti

Ministre de la Culture et de la Communication

3 rue de Valois 75001 PARIS

Orléans, le 28 janvier 2014

 

Madame la Ministre,

Le Préfet du Loiret a refusé d’inscrire le dossier Famar-Sandoz à l’ordre du jour de la Commission Régionale du Patrimoine prévue le 19 février à Orléans.

Au nom des membres de notre Association, nous nous permettons de vous faire part de notreprofonde inquiétude devant une décision que rien ne nous parait justifier.

L’étude d’un dossier de classement au titre des Monuments Historiques est en effet du ressort des services de la DRAC qui le soumet à l’avis de la Commission. La décision personnelle du Préfet ne nous semble respecter ni le travail des services compétents de la Drac ni la légitimité de la Commission , écartée du dossier pour la deuxième fois !

Déposée en mars 2012, avalisée, par la DRAC en septembre, notre demande était inscrite à l’ordre du jour de la Commission du 26 mars 2013. Elle a été reportée pour permettre une Inspection Générale du bâtiment qui s’est déroulée en juin, avec les conclusions positives que vous connaissez. Après une longue interruption due à l’arrivée d’une nouvelle Directrice, notre demande doit être à nouveau présentée à la CRPS du 19 février 2014, lorsque le Préfet, sans explication, refuse de valider son inscription à l’ordre du jour .

Au nom de quels intérêts supérieurs de l’Etat agit le Préfet du Loiret en interrompant l’examen d’un dossier abouti , suivi par vos services depuis deux ans ? S’agit-il d’un nouveau report ? Ou d’autre chose ?

Nous sommes très inquiets car notre demande de protection du bâtiment est toujours aussi fondée et nécessaire. La ville d’Orléans, propriétaire du site, peut disposer demain sans aucun discernement d’un patrimoine dont elle se refuse toujours à reconnaître l’importance. Pour quelles raisons l’inscription du bâtiment serait-elle encore aujourd’hui une menace pour le Maire d’Orléans, après l’arrêt définitif du projet Arena ? Autant de questions sans réponses.

La réhabilitation de l’Usine de Jean Tschumi est au contraire l’objectif prioritaire de notre Association. Nous organisons à cette fin en 2014 un Concours International d’architecture et d’urbanisme avec le concours de Bernard Tschumi et de Jacques Gubler, dont le jury est en voie de constitution.

La décision du Préfet du Loiret est à nos yeux incompréhensible et dangereuse .Nous serions heureux de vous rencontrer pour connaître votre avis et vous présenter nos projets. Nous vous remercions de bien vouloir nous fixer un rendez-vous  à votre convenance .

Dans cette attente, en vous remerciant à l’avance au nom des membres de notre Association, nous vous prions, Madame la Ministre, d’agréer l’assurance de notre haute considération.

Pour le Bureau et les Membres de l’Association,

Le Président,

Philippe Colmet Daâge

Pièce jointe : Membres de l’Association au 27 janvier 2014.