Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Une plate-forme d'édition open source pour les ouvrages scientifiques

OpenEdition : les livres scientifiques ont leur plate-forme ! (Source  : blog "la Feuille")

OpenEdition Books est la quatrième plateforme ouverte par le Cléo, le Centre pour l'édition électronique ouverte après trois succès :

  • Revues.org, le portail des revues scientifiques ouvert en 1999 et qui accueille aujourd'hui plus de 300 revues qui à 80 % gèrent leurs publications de manière autonome et totalise 24 millions de visites par an pour 100 000 documents ;

  • Calenda, l'agenda des évènements scientifiques qui a reçu plus de 2,5 millions de visites en 2012 ;

  • et Hypothèses, une plateforme blogs de recherche en sciences humaines et sociales qui compte plus de 500 carnets qui ont publié plus de 23 000 billets en 2012 et reçus collectivement plus de 7 millions de visite.

Cette nouvelle plate-forme, OpenEdition Books, a pour but de diffuser des ouvrages d'éditeurs en sciences humaines et sociales et ambitionne de construire une bibliothèque internationale d'ouvrages scientifiques.


A titre d'exemple, nous vous proposons d'explorer un ouvrage édité par les PUR (presses universitaires de Rennes) sur "habiter le patrimoine".

http://books.openedition.org/pur/2208 HABITER LE PATRIMOINE Enjeux, approches, vécu Maria Gravari-Barbas (dir.) Géographie sociale

Comment les sociétés contemporaines « habitent-elles » les lieux, les sites, les monuments qu'elles constituent en patrimoine ? Comment investissent-elles le cadre matériel auquel elles attribuent une valeur patrimoniale et dans lequel elles sont, tout produire ? Autre question : que peuvent nous apprendre les modalités avec lesquelles les groupes sociaux réinvestissent les lieux patrimoniaux sur les rapports que ceux-ci entretiennent avec l'espace ? C'est à ces questions que cherchent... (lire la suite sur le site). 

Parmi les sujets repérés en lien avec les problématiques du Cilac : 

François Duchêne :  Les anciennes cites ouvrières, entre patrimonialisation et normalisation

Virginie Gannac-Barnabe : « Les Phœnix de l’industrie ». Les médiations de la culture dans la revitalisation de trois sites majeurs du patrimoine industriel La Saline Royale d’Arc-et-Senans (France), l’usine sidérurgique de Völklinger Hütte (Allemagne) et l’exploitation minière du Grand Hornu (Belgique)

Edith Fagnoni : Patrimoine et vieilles régions industrielles : des territoires entre mémoire et projet
 
Hélène Mélin : La mobilisation patrimoniale dans le bassin minier Nord – Pas-de-Calais, entre construction symbolique et développement local  - Réflexion sur la temporalité et le patrimoine

Steven Bobe : L’intégration du patrimoine dans les stratégies entrepreneuriales en milieu rural L’exemple des parcs naturels régionaux d’Armorique et des marais du Cotentin et du Bessin.

 

  Forte pour l'instant de 13 éditeurs (mais déjà 27 sont partenaires) et 361 livres, elle envisage d'atteindre les 1000 livres dès l'été 2013, puis de grossir de quelque 2000 titres supplémentaires par an.

La force de l'offre est bien sûr de proposer une plate-forme commune à tous les éditeurs (chacun ayant son propre espace de publication), permettant d'effectuer une recherche par catégorie, par disciplines ou par auteurs, que ce soit sur des chapitres de livres, un livre ou des groupes de livres... La majeure partie des ouvrages sont librement accessibles en HTML sur le site. Cela varie selon les politiques des éditeurs. Certains ont choisi de mettre tous leurs titres en libre accès. D'autres seulement la moitié de leurs titres (ce qui était l'une des conditions pour que les éditeurs puissent participer de cette plateforme : ouvrir l'accès de 50 % des titres proposés). Pour l'instant, la moyenne des titres en libre accès tournerait autour de 70 % estime Marin Dacos, le patron du Cléo, sur Twitter. Il précise d'ailleurs que 268 sur les 361 premiers titres sont en accès ouverts !

Le fait que les ouvrages soient librement accessibles en HTML sur le site, les rend "citables" : on peut donc faire référence à un passage particulier d'un livre via un simple lien. Ils sont imprimables et encapsulables sur des sites extérieurs. A partir de juin, les formats PDF et ePub seront disponibles à la vente, pour les particuliers sur toutes les librairies en ligne, dans la librairie du programme OpenEdition et via des institutions partenaires.

OpenEdition répond donc aux grands principes qu'avaient établis le directeur et le directeur adjoint du Cléo, Marin Dacos et Pierre Mounier, dans leur livre sur l'édition électronique, à savoir la lisibilité, la manipulabilité et la citabilité. OpenEdition n'en a renié aucun, au contraire, il les réaffirme ici avec cette impressionnante plate-forme, en insistant sur l'importance de l'accessibilité des titres en ligne, sur le fait de les rendre indexables, copiables, collables, citables, conservables, cherchables... Autant de forces qui leur permettront d'être accessibles dans la nasse de documents toujours plus vaste du web.

Par les formations que le Cléo dispense, par les outils qu'il met à la disposition du monde scientifique, OpenEdition fait oeuvre de pédagogie en accompagnant les éditeurs scientifiques non seulement vers l'édition électronique, mais plus encore vers l'accès ouvert (open access).

La plate-forme de livres d'OpenEdition est une nouvelle démonstration de force du Cléo, qui montre qu'on peut accompagner la mutation des processus de publication scientifique en France avec intelligence, qu'on peut favoriser l'accès ouvert tout en démultipliant les services et donc les modèles économiques (ce que le Cléo appellele modèle Freemium), qu'on peut favoriser l'appropriation et laisser aux éditeurs les choix qui sont les leurs tout en fédérant des services et des outils communs à forte valeur ajoutée.

(...)