Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Vient de paraître : Les expositions universelles en France, au XIXe siècle.

 

Les expositions universelles en France, au XIXe siècle.

Techniques. Publics. Patrimoines

Anne-Laure Carré, Marie-Sophie Corcy, Christiane Demeulenaere-Douyère et Liliane Hilaire-Pérez (dir.),Techniques, Publics. patrimoines, Paris, CNRS Alpha, 2012, 482 pages, ISBN 978-2-271-07338-9. 55,00 € TTC (prix de souscription)

Présentation : 

Si les expositions universelles sont au cœur de l’histoire des pratiques culturelles, elles sont aussi l’un des lieux de naissance de la technique comme utopie du progrès et de la modernité. Parce qu’elles favorisent des rapprochements entre le passé et l’avenir de l’humanité, entre les civilisations du monde, entre la diversité des productions humaines, elles promeuvent un universalisme de la technique. Dans un mouvement réflexif, la technique devient un savoir public, elle intéresse les visiteurs bien au-delà des cercles professionnels. Nouvelle mythologie, elle acquiert une valeur d’identifiant national et le statut de lieu de mémoire. Et pourtant, qu’en est-il, au milieu du xixe siècle et dans le demi-siècle qui suit, des espoirs libéraux et saint-simoniens mis dans l’industrie, à l’heure où l’autonomisation de la technique et les logiques émancipatrices qui lui étaient associées plient sous l’emprise d’une division du travail dont le sens se fait de plus en plus aliénant ? Qu’en est-il aussi de l’admiration pour la technique, alors que s’affirment l’hégémonie des beaux-arts et la sacralisation de l’artiste comme figure du génie ? En lien, quelle place est faite au patrimoine technique éphémère des expositions universelles ?

C’est l’intérêt de ce volume de restituer la complexité des discours, des intentions et des perceptions autour de la technique et de la modernité dans la société française de la seconde moitié du xixe siècle. Cinq thèmes structurent l’ouvrage : les représentations, l’innovation et les savoirs techniques, les produits nouveaux et les stratégies de valorisation, les publics des expositions, le patrimoine technique des expositions.

   

 

Introduction

01- Les expositions universelles en France au xixe siècle : lignes de tension et lignes d’horizon dans le champ technologique à l’ère de l’industrialisation

par Liliane Pérez (Paris Denis Diderot-Paris VII)

Représentations

02-Antoine Picon (Harvard University, USA / École nationale des ponts et chaussées, Marne-la-Vallée)

Expositions universelles, doctrines sociales et utopies

03-Marta Caraion (université de Lausanne, Suisse)

L’exposition universelle de 1855 : une réception biaisée

04-Nicolas Wanlin (université d’Artois / projet ANR Euterpe)

« Du rêve condensé en fait ». L’exposition universelle mise en vers, par-delà matérialisme et idéalisme

05-Paolo Brenni (CNR, Fondazione Scienza e Tecnica, Firenze, Italie)

Effets spéciaux ! Science et technologie au service des attractions des expositions universelles

06-Gérald Sawicki (université de Nancy II)

L’exposition internationale de l’Est de la France à Nancy en 1909 : entre considérations scientifiques et techniques et significations culturelles et politiques

Innovations et savoirs techniques

07-Christian Carletti (université de Milan-Bicocca, Italie)

Improving technologies. From the local context to the International Exhibitions

08-Paulo Coelho Mesquita Santos (ÉHESS, Paris), Flavio Sandro Lays Cassino (École des mines d’Ouro Preto / université fédérale d’Ouro Preto, Brésil), Adilson Rodrigues Da Costa (École des mines d’Ouro Preto / université fédérale d’Ouro Preto, Brésil)

L`École des mines d`Ouro Preto (Brésil)  et l’exposition universelle de 1889. Entre science et affaires

09-François Jarrige (université du Maine-IHMC)

Machines en mouvement. Les ambivalences du spectacle technique dans les expositions universelles du Second Empire

10-Jean-Louis Bordes (Centrale-Histoire, Paris)

Centraliens étrangers dans les expositions internationales

11-Annie Lagarde-Fouquet (Centrale-Histoire, Paris)

Le Centralien Jules Charton (1840-1921) et l'exposition de 1889

12-Claudine Fontanon (ÉHESS / Centre Alexandre Koyré, Paris)

Les congrès internationaux d’aéronautique (1889-1913) : une confrontation des savoirs en aérodynamique à l’échelon européen

Produits nouveaux et stratégies innovantes

13-Thierry Renaux (Cnam Aquitaine / Institut pour l'histoire de l'aluminium) et Jean Plateau (Institut pour l’histoire de l’aluminium)

L’aluminium et ses premières applications révélés au public par les expositions universelles  (1855-1889)

14-Joëlle Petit (HTTP-Cnam, Paris)

Stratégies et valorisation des métiers et techniques du marbre dans les expositions universelles

15-Anne Houssay (Musée de la musique / université de Paris 7, Paris)

Les ressources forestières mondiales dans les expositions universelles

16-Guillaume Evrard (université d’Edinburgh)

Promouvoir le savoir-faire bâtisseur britannique en 1878 : Lascelles, Norman Shaw, Doulton, Sparkes, Tarring et Wilkinson

17-Bernard Jacqué (Musée du papier peint, Rixheim / université de Haute-Alsace, Mulhouse / CRESAT, Mulhouse) :

Le papier peint dans les expositions universelles (1851-1900) : un paradoxe

18-Jean-François Luneau (université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand)

Les peintres verriers dans les expositions universelles : histoire d'un désamour

 19-Eugénie Briot (université de Marne-la-Vallée)

Un autel de Flore au temple de l’Industrie. La parfumerie française aux expositions de 1889 et 1900

20-Sylvie Vabre (université de Toulouse II UMR 5 136-Framespa)

Le Roquefort à l’exposition universelle de 1867 : un produit alimentaire pittoresque dessiné par la Société des Caves Réunies

21-Manuel Charpy (université de Tours / université de Lyon II)

Les « techniques archaïques » : produits d’un autre temps et produits artisanaux dans les expositions universelles

Les publics de l’exposition

22-Ana Cardoso de Matos (CIDEHUS-université d’Évora, Portugal)

À mi-chemin entre études et « plaisir » : les visites des Portugais aux expositions universelles

 23-Philippe Alexandre (université Nancy 2, Centre d'études germaniques interculturelles de Lorraine CEGIL)

Les défis de la modernité industrielle. Les délégués ouvriers et agricoles de Lorraine aux expositions universelles (1878-1900)

 24-Anna Pellegrino (HTTP-Cnam, Paris / université de Padoue, Italie)

Les machines : « fées » ou « monstrueux mécanismes » ? Technologie et progrès dans les comptes rendus des travailleurs italiens aux expositions universelles (1878-1900)

25-Jean-Charles Geslot (université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines)

L’Empire et la technique. Le discours scientifique et la place des expositions universelles dans l’action culturelle du Second Empire

26-Marion Perceval (HTTP-Cnam, Paris)

Un instantané des expositions universelles : les amateurs de photographie et les expositions de 1878 à 1900 

Expositions et patrimoine

27-Maria Eliza L. Borges (université de Minas Gerais, Brésil)

L’exposition universelle de 1867 et le musée commercial de Rio de Janeiro (Brésil)

28-Sophie de Beaune (université de Lyon 3 / HTTP-Cnam, Paris) et Sandra Vaillant (université de Lyon 3)

De l’exposition universelle de Lyon de 1894 à l’université Jean Moulin : la collection lyonnaise d’ethnologie coloniale d’André Leroi-Gourhan

29-Marie-Sophie Corcy (musée des Arts et Métiers-Cnam, Paris)

Représentations de l’invention, patrimoine et médiation : le Conservatoire des arts et métiers et les expositions universelles

30-Mireille Le Van Ho (bibliothèque du Conservatoire national des arts et métiers, Paris)

Des sources numérisées sur les expositions universelles du xixe siècle : le Conservatoire numérique des Arts & Métiers

31-Brigitte Lebhar (OPPI, Paris)

Préservation et conservation des archives de l’agence d’architecture du Palais de l’Industrie et du Grand-Palais

32-Christiane Demeulenaere-Douyère (Archives nationales / HTTP-Cnam, Paris)

L’Album du Parc de l'exposition universelle de 1867 : questions de conservation et de valorisation

33-Pietro Redondi (université de Milan-Bicocca, Italie)

Mondes aquatiques et marins dans les expositions universelles : une exposition numérique

34-Laurent Antoine (Lemog)

Le Vieux Paris d'Albert Robida à l'exposition universelle de Paris en 1900 : restitution 3D, patrimoine éphémère et expositions universelles

Conclusion

35-Vicente Gonzalez Loscertales (Bureau international des expositions, Paris)

Les Expositions au xxie siècle. Innovation. Participation citoyenne. Legs 

Table des matières