Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Actualité

Wasselonne : le temps s'est arrêté à la filature Ebel

Ce qui saisit la gorge et le nez, quand on pénètre dans la filature Ebel, c'est l'odeur : poussière, humidité, renfermé. Puis viennent le froid, et la pénombre. Enfin, on aperçoit comme une silhouette blanche et grosse et comme ensevelie sous de la neige artificielle. « C'est la carde, celle-là. Mais d'abord, il faut monter avant que j'explique », entame Paul Ebel, ancien patron de l'entreprise familiale.  A l'étage donc, la lumière est plus vive, le parquet plus clair. « Il y a encore une bouteille....

Lire la suite : Wasselonne : le temps s'est arrêté à la filature Ebel

Immobilier et patrimoine industriel : pages du Monde

Le supplément du Monde (Argent) du 3 avril 2010 propose un dossier sur l'immobilier : les titres que vous pouvez voir dans cette copie d'écran sont éloquents : d'une part, les friches sont les derniers espaces pour bâtir et ces friches sont souvent d'origine économique et industrielle ; d'autre part, l'histoire est un argument de vente ; l'épaisseur historique est un plus et donne une identité au quartier ou au programme.

Voir l'image ; reportez-vous à cette édition du Monde.

Lire la suite : Immobilier et patrimoine industriel : pages du Monde

Belgique (Wallonie) : Duferco démonte le Meccano des forges

Belgique (Wallonie)  : Duferco démonte le Meccano des forges

Extrait

[...] "Il produisait 750 tonnes de fonte par 24 heures", se rappelle Alfred Zocastello, qui supervise donc la démolition de ce qui furent ses outils de travail . "Objectivement, on se dit " à quoi ça sert de laisser ces ruines dans les coins, c’est mieux d’assainir, et de réaffecter à d’autres choses". En même temps, c’est émotionnel... On est touché. On a fait tout une carrière la-dessus... J’ai vu construire le haut-fourneau 6... Mais il faut passer au-dessus de cela.

Dans mon association d’anciens travailleurs du haut-fourneau, on a demandé l’avis de tout le monde et à 80 % la réponse était en gros "Foutez cela par terre !"  Chez Duferco, on se dit cependant conscient de cette"couche d’émotionnel""On a le respect du travail, et des travailleurs. On sait qu’ils sont attachés à leur outil."  Mais pour Olivier Waleffe, diverses raisons empêchaient le maintien des structures les plus hautes et les plus massives : tout d’abord, "la sécurité, on n’aurait pas pu laisser les enfants se balader à moins de 50 mètres. Et un haut fourneau, c’est un ensemble de conduites de charpentes... le tout corrodé, ajoute le directeur indiquant le HF6, qui culmine à 110 m de haut. Regardez ces pièces métalliques, elles sont susceptibles de tomber d’un jour à l’autreIl faudrait donc mettre cela en sécurité, mais aussi l’entretenir.

Il y a trois endroits où les hauts fourneaux ont été conservés : en Lorraine, au Luxembourg et en Allemagne. C’est chaque fois la communauté qui s’en est chargée. A Luxembourg, cela a coûté 180 millions d’euros. Il y a d’autres choses à faire en Wallonie avec l’argent ! 

[...]

 

Lire le début et la fin de l'article : http://www.lalibre.be/actu/brabant/article/571817/duferco-demonte-le-meccano-des-forges.html

Sophie Devillers

Mis en ligne le 26/03/2010


Archives de 1980 : à propos de l'émergence de la politique du patrimoine industriel

Thème 5
Etude et mise en valeur du patrimoine industriel
Groupe 1 : Rapporteurs M.B. CHEMORIN - M. GOUJARD
ÉTUDE ET MISE EN VALEUR DU PATRIMOINE INDUSTRIEL
Le groupe 1 composé de "promoteurs" d'actions en faveur de la sauvegarde du patrimoine industriel a constaté des différences d'approches de la question :
- approche de spécialistes.
- approche cogérée ou participative entre les divers
partenaires (élus, acteurs et spécialistes, etc.)
Convergence des intentions du groupe sur la sauvegarde du patrimoine industriel.
- pour assurer une meilleure connaissance, il faut réaliser des inventaires et établir des outils d'inventaire au adaptés patrimoine industriel (travail des spécialistes en liaison avec les acteurs du terrain).
- pour établir une liaison entre le passé et le présent, voire se projeter dans l'avenir.
- le groupe a constaté que la sauvegarde du patrimoine  industriel peut se concrétiser à deux niveaux :
- d'une part dans le cadre de la communauté immédiate
- pour utiliser le "savoir-faire" (contribution au développement économique).
par l'ensemble d'un territoire et de ses hommes.
http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/30638/CT_1980_2_58.pdf;jsessionid=CF78F5690FCACD4FC0BF42CABF3FAA33?sequence=1

Thème 5 Etude et mise en valeur du patrimoine industriel - Groupe 1 :

Rapporteurs :  M.B. CHEMORIN - M. GOUJARD


ÉTUDE ET MISE EN VALEUR DU PATRIMOINE INDUSTRIEL
Le groupe 1 composé de "promoteurs" d'actions en faveur de la sauvegarde du patrimoine industriel a constaté des différences d'approches de la question :- approche de spécialistes.- approche cogérée ou participative entre les diverspartenaires (élus, acteurs et spécialistes, etc.)
Convergence des intentions du groupe sur la sauvegarde du patrimoine industriel.- pour assurer une meilleure connaissance, il faut réaliser des inventaires et établir des outils d'inventaire au adaptés patrimoine industriel (travail des spécialistes en liaison avec les acteurs du terrain).- pour établir une liaison entre le passé et le présent, voire se projeter dans l'avenir.
- le groupe a constaté que la sauvegarde du patrimoine  industriel peut se concrétiser à deux niveaux : - d'une part dans le cadre de la communauté immédiate- pour utiliser le "savoir-faire" (contribution au développement économique).par l'ensemble d'un territoire et de ses hommes.

 lire la suite (ou télécharger le pdf sur notre site)...

 http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/30638/CT_1980_2_58.pdf;jsessionid=CF78F5690FCACD4FC0BF42CABF3FAA33?sequence=1


Numéro 42-43 des Cahiers d'histoire de l'aluminium.

numéro double (42-43) des Cahiers d'histoire de l'aluminium.

 Au sommaire:

 - Sophie Pehlivanian, "La Collection Grégoire-IHA: un point de vue original sur l'histoire de l'automobile" / "The Grégoire-IHA Collection: An original Look at the History of the Automobile"

- Jenny Piquet, "www.culturalu.org: une iconothèque en ligne pour l'aluminium" / "www.culturalu.org, the Online Aluminium Image Library"

- Claire Leymonerie, "Des hommes d'aluminium. Entretien avec Marcus Egli, artisan-sculpteur" / "Men in Aluminium. An Interview with Marcus Egli, Craftman and Sculptor"

- Dominic Ruch, "Une étonnante longévité. L'histoire d'une usine suisse d'aluminium à Martigny" / "A surprising Longevity. The History of a Swiss Aluminium Plant in Martigny"

- Franck Gavard-Perret, "Paul Girod d'Ugine: La carrière d'un ingénieur entrepreneur de l'électrométallurgie" / "Paul Girod d'Ugine: The Career of an Engineer and Entrepreneur in the Electrometallurgical Industry"

- Hans Otto Froland, Jan Thomas Kobberod, "Une contribution norvégienne à la mégalomanie de Göring. L'industrie norvégienne de l'aluminium pendant la Seconde Guerre mondiale" / "The Norwegian Contribution to Göring's Megalomania. Norway's Aluminium Industry during World War II"


 Pour vous abonner aux Cahiers d'histoire de l'aluminium: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Institut pour l'histoire de l'aluminium
1 avenue du général de Gaulle
92230 Gennevilliers
+33 (0)1 49 68 64 00
www.histalu.org
www.culturalu.org