Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Actualité

Stages : le Grand Filon cherche des stagiaires

le Grand Filon (Savoie)  - Site minier des Hurtières cherche des stagiaires pour sa saison d'ouverture (printemps-été). Vous trouverez ci-jointe l'pdfoffre de missions et les conditions pratiques. 


 

Sandrine BOIREAUD, responsable du site
Le Grand Filon
La Minière
73220 Saint Georges d'Hurtières
04 79 36 11 05
www.grandfilon.net


Mémoires du Travail recherche...

Offre d'emploi pour l'association Mémoires du Travail : Poste de coordinateur (trice)
http://www.memoiresdutravail.fr/2014/04/poste-de-coordinateur-rice-association-memoires-du-travail/

L’Association Mémoires du Travail porte la démarche du PREAC Mémoires du Travail qui appartient au réseau des Pôles de Ressources pour l’Education Artistique et Culturelle, sous la double tutelle du ministère de l’Education Nationale et du ministère de la Culture et de la Communication.

Constitués autour de thématiques telles que le patrimoine, la photographie, le théâtre, (etc.…), ces pôles ont pour vocation de fournir des ressources et des outils pour le développement de l’éducation artistique et culturelle, dans toutes ses dimensions et sur tous les domaines concernés.

L’Association Mémoires du Travail organise régulièrement, en partenariat avec la DRAC et le CRDP, ainsi que d’autres partenaires culturels de la région Nord-Pas-de-Calais,  des séminaires de formation et des rencontres sur le thème du monde du travail et du patrimoine en général.

Ces temps d’échanges sont organisés avec la volonté de valoriser les rencontres et les échanges d’expériences. Ils s’adressent aux professionnels de la culture comme de l’éducation ou de la fonction publique territoriale ainsi qu’aux porteurs de projets associatifs.

L’objectif est de valoriser le patrimoine lié aux mémoires du travail (patrimoine industriel bâti, archives écrites et orales, mémoires collectives, etc.) et de favoriser les échanges et partenariats entre les différents acteurs culturels et éducatifs.

Lire la suite : Mémoires du Travail recherche...

Florange : un musée de l'acier ?

Les hauts-fourneaux de Florange pourraient devenir un musée ? 

source : http://www.loractu.fr/thionville/6817-les-hauts-fourneaux-de-florange-pourraient-devenir-un-musee.html

 

Un an après leur fermeture, les hauts-fourneaux de Florange (Moselle) pourraient devenir un musée. Le comité départemental du tourisme réfléchit à l’idée sur exemple d’un ancien site sidérurgique d’Uckange transformé en site de loisirs et de mémoire.

Le 24 avril 2013, les hauts-fourneaux de Florange gérés par le géant ArcelorMittal vivaient leurs derniers instants. Après une lutte syndicale et politique hautement médiatisée qui a fait de Florange le centre d’attention numéro un des Français, les hauts-fourneaux pourraient se trouver une nouvelle utilité.

Jean-Michel Klaine, directeur de Moselle Tourisme, structure rattachée au Conseil général de la Moselle chargé de l’attractivité du département a évoqué l’idée de transformer les hauts-fourneaux de Florange en musée de l’acier. Sur France Bleu Lorraine, M. Klaine a dit «pourquoi pas» à un musée de l’acier sur le site des anciens hauts-fourneaux d’Hayange-Florange afin de retracer l’histoire de la fabrication d’acier dans ce secteur de la Moselle rappelant que le tourisme industriel représente 60 000 visiteurs chaque année dans les différents sites départementaux.

ecran 2014-04-26_à_07.49.36 cliquez sur la vignette

Le département bercé par une forte histoire industrielle possède déjà de nombreux sites consacrés à l’acier ou à la mine. A Neufchef, on trouve déjà le musée de la mine de fer tandis qu’en Moselle-Est le carreau de Wendel revient sur l’histoire de l’exploitation de charbon. Le haut-fourneau d’Uckange situé à quelques kilomètres de Florange a été transformé en musée et en parc accueillant chaque année des nombreuses animations et  visites guidées. Le site devrait même prochainement accueillir des entreprises, un hôtel et un restaurant gastronomique.

Une partie du site de Florange reste en activité

Un an après l’un des dossiers sociaux les plus chauds géré par François Hollande et Arnaud Montebourg, l’entreprise ArcelorMittal assure que tous les salariés rattachés aux hauts-fourneaux sont suivis. «Aucun licenciement» selon la direction générale du géant indien de l’acier. Pour rappel, si les hauts-fourneaux de Florange sont à l’arrêt et ses 629 salariés touchés, le site de Moselle possède aussi des activités de traitement de l’acier pour l’industrie automobile ou encore l’agroalimentaire (boîtes de conserves, canettes…). Pour l’entreprise, sur les 629 salariés, 330 ont changé d’activité, 19 ont été mutés sur d’autres sites ArcelorMittal et les autres seront à la retraite d’ici la fin de l’année et 2015.

Pour la CGT qui n’a pas signé l’accord social de mai 2013 avec l’entreprise, le reclassement et le suivi des salariés ne s’est pas opéré dans de bonnes conditions. Le syndicat estime qu’après des dizaines d’années dans la même activité, il est difficile pour certains de se reconvertir. Du côté de la CFDT ou la CFE-CGC, on souligne les investissements réalisés par Mittal à Florange sur la filière froide. On reconnaît encore toutefois une dizaine de cas à traiter.

Du côté de l’entreprise on assure que l’engagement pris auprès du gouvernement d’engager 180 millions d’euros à Florange sur cinq ans sera respecté. La direction du site assure que 116 millions sont déjà engagés. Ces investissements s’effectuent sur les activités automobiles et packaging.

Pour la CGT, si les investissements sont bien réalisés sur ces cinq ans, on craint tout de même pour l’avenir du site d’ici l’horizon 2018-2020. A la fin de l’année 2015, 550 salariés seront sur le départ sur les 2 200 restants. Le syndicat dénonce le fait que zéro embauche ne soit prévue dans les mois à venir tandis que la direction parle d’une trentaine de CDD dans les semaines à venir.


Colloque = Que garder du patrimoine de l'industrie lourde du XXe siècle

Colloque du 6 juin 2014 - Que garder du patrimoine de l'industrie lourde du XXe siècle - PIWB-IPW

http://patrimoineindustriel.be/Newsletters/display/123/

Pour l'inscription en ligne: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en mentionnant toutes vos coordonnées.ecran 2014-04-17 à 16.38.23

invit-der-02

invit-der-03

invit-der-04a

invit-der-06


 

 

 


5 et 6 juin 2014 à Marseille : Journées d’études patrimoine portuaire

« Journées d’études patrimoine portuaire : histoire, musée et conservation : Musées…port(s) et mer(s) entre histoire et patrimoine, Marseille-Nantes 2014-2015 » 

5 et 6 juin 2014 à Marseille dans l’auditorium du Musée d’Histoire (Entrée libre sous réserve des 200 places de l'auditorium).

Ces journées d’études sont  organisées par le Musée d’Histoire et le Centre Interdisciplinaire de Conservation et de Restauration du Patrimoine de Marseille, avec la collaboration scientifique de l’Université de Nantes et  de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme.

Les intéressés sont invités à  s’inscrire auprès de Mademoiselle Morgane Palvini : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Lire la suite : 5 et 6 juin 2014 à Marseille : Journées d’études patrimoine portuaire