Please select your page

Rechercher dans le site


Derniers articles mis en ligne


Balises et mots clés


Inscrivez-vous à Info-Cilac

captcha

Etre rédacteur sur ce site

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?


Actualité

Images d'un week-end à Creil

 

 

 

C'était le 4 et 5 octobre dans le bassin industriel de Creil : premières images signées Geneviève Dufresne

CILAC-Creil 2014 001-006CILAC-Creil 2014 012-004CILAC-Creil 2014 013-005CILAC-Creil 2014 046-001CILAC-Creil 2014 066-002CILAC-Creil 2014 071-003

Compte-rendu dans le prochain numéro de l'AIF en cours de bouclage.

Cliquez sur les vignettes pour les agrandir


UTBM 6èmes Journées d'Histoire Industrielles (JHI): La transition énergétique : un concept historique ?

Nicolas Stoskopf et moi même avons le plaisir de vous faire parvenir le programme des 6èmes Journées d'Histoire Industrielles (JHI)
avec pour titre  La transition énergétique : un concept historique ? Pierre Lamard
ecran 2014-10-07 a 12.00.37 cliquez sur la vignette.
Les deux journées se dérouleront à l'Université de Technologie de Belfort Montbéliard le 23 et 24 octobre. Programme téléchargeable ci-dessous.

L'usine de la Schappe à Briançon partie en fumée

BRIANÇON Gérard Fromm : "C’était le dernier vestige de patrimoine industriel"

«C’est une perte, la Schappe était le dernier vestige du patrimoine industriel à Briançon, qui employait jusqu’à 1 200 ouvriers ». Voilà les premiers mots de Gérard Fromm, le maire de Briançon, face au brasier.

lire l'article : http://www.ledauphine.com/actualite/2014/10/05/gerard-fromm-c-etait-le-dernier-vestige-de-patrimoine-industriel

L’histoire de l’ancienne usine s’en est donc allée. Celle de ses murs, du moins. « À Briançon, on ne traitait que les déchets de soie, on faisait du tissu industriel à base de soie. Il y a encore quelque temps, un deuxième bâtiment a été détruit sur la Zac Durance. Là, on avait celui-ci qui avait été promis à une restauration. Mais il est parti en fumée… » Une histoire qui a évolué. L’usine a périclité au XXe siècle, avec les nombreuses pérégrinations du bâtiment de la Schappe. « Il a été racheté par des Anglais qui ont fait faillite. Il a aussi été mis aux enchères, la vente a failli se faire avec Mme Caulet, mais non, au final. Des acheteurs étaient dessus aussi », rappelle l’édile.

À noter qu’à la suite de l’incendie, le parking devant la Schappe va être condamné, en raison des risques d’effondrement. Même sort sur la rive gauche de la Durance, sur la partie face au sinistre.

Voir également

http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2014/10/06/le-feu-n-a-pas-pu-prendre-tout-seul

http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2014/10/06/la-schappe-il-ne-reste-plus-rien

 


Rennes. Infestée de mérule, l'ancienne fonderie sera démolie

Le bâtiment du XIXe siècle dans le quartier Arsenal-Redon, à Rennes, sera démoli. Le propriétaire, Aiguillon construction, y construira un bâtiment collectif de logements.

Rue de la Fonderie dans le quartier Arsenal-Redon, à Rennes. Au n° 11, l'édifice, construit par l'entrepreneur Lofanti, date des années 1800. Il faisait partie de l'ancienne fonderie de fer et de cuivre Guy et Thuau, implantée dans le quartier entre 1856 et 1936.

Fragile

Le bâtiment est attaqué par le champignon de la mérule. « Les appartements dans les étages sont inoccupés et en état de délabrement avancé », explique-t-on chez Aiguillon construction, propriétaire du lieu.

lien : http://www.ouest-france.fr/urbanisme-rennes-la-merule-oblige-detruire-lancienne-fonderie-2881665


deux journées d’étude consacrées aux phares 6 et 7 novembre 2014.

Les Archives nationales organisent en partenariat avec le ministère de l’Écologie, du développement durable et de l’énergie et en collaboration avec l’École des ponts et chaussées deux journées d’étude consacrées aux phares, les 6 et 7 novembre 2014.

Les côtes de France sont aujourd'hui éclairées et balisées par 6500 Établissements de signalisation maritime : bouées, balises, tourelles... dont 150 grands phares. Avec l’automatisation et le départ des derniers gardiens, une dimension nouvelle est apparue : le phare est devenu un objet culturel et patrimonial.

S’adressant à un large public – chercheurs, archivistes, professionnels des phares et balises, acteurs du patrimoine des phares – les journées d’études permettront de présenter des initiatives abouties ou en cours de développement dont l’objectif commun est de transmettre l’histoire et la mémoire des phares, en mobilisant les ressources des technologies de l’information et de la communication.
Ces journées sont par ailleurs annoncées sur Calenda à l'adresse suivante : http://calenda.org/295634

__._,_.___